Ecoutez Radio Sputnik
    Séoul

    Séoul reçoit des informations du radar THAAD… par téléphone

    CC0
    International
    URL courte
    5113
    S'abonner

    Le bouclier antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud a capté le lancement du missile nord-coréen du 14 mai, selon le ministre sud-coréen de la Défense Han Min-koo. Cependant, cela s’avère être la seule chose que les militaires américains ont communiquée à leurs partenaires de Séoul…

    Les militaires sud-coréens auraient appris que Pyongyang avait tiré un missile Hwaseong-12 lors d'une conversation téléphonique avec leurs collègues américains, a indiqué l'agence de presse Yonhap. Cependant, le fait que ces données provenaient du radar THAAD n'a été révélé que lorsque Séoul a posé la question. D'ailleurs, selon Yonhap, la Corée du Sud n'a obtenu aucune information complémentaire.

    Comment le radar TPY-2 TM a-t-il réussi à accrocher le lancement du missile, alors qu'il ne couvre qu'un territoire de 600 kilomètres et que le missile était tiré vers le nord-est? 2pineuse question à laquelle le ministre sud-coréen de la Défense Han Min-koo a donné une réponse suivante:

    « Nous avons toujours dit que la portée [du radar, ndlr] est comprise entre 600 et 800 kilomètres. Je ne sais pas combien cela fait exactement, mais on nous a communiqué que le lancement avait été capté », a-t-il ainsi déclaré.

    Selon une source de l'agence Yonhap au sein des services du renseignement, Washington et Séoul sont en train de mettre au point des échanges de données en temps réel et envisagent de terminer ce travail avant la fin de l'année. Néanmoins, certaines questions, notamment celles qui porte sur les paramètres du missile nord-coréen Hwaseong-12, sont déjà à l'ordre du jour.

    L'implantation du bouclier antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud, destiné à contrecarrer les menaces venues du Nord, suscite l'irritation de Pékin, qui le considère comme une menace contre ses propres capacités de dissuasion et pour la sécurité régionale.

    Œuvre du géant américain de l'armement Lockheed Martin, le bouclier antimissile THAAD permet d'atteindre des missiles de longue-portée se trouvant dans un rayon de 200 km et à une altitude de 150 km. Cela rend possible la destruction d'engins balistiques dans la phase terminale de vol.

    Début mai, Geng Shuang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, avait invité les Américains et les Sud-Coréens à arrêter le processus d'implantation du système THAAD.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    THAAD, «femmes de réconfort»: la tâche du Président sud-coréen n’est ni facile ni simple
    Séoul veut régler le dossier THAAD en coopération avec les USA et la Chine
    THAAD: Trump réussira-t-il à faire payer Séoul?
    Pékin exige la «fin immédiate» du déploiement du THAAD en Corée du Sud
    Le système US THAAD désormais opérationnel en Corée du Sud
    Le THAAD en Corée du Sud prêt à intercepter les missiles nord-coréens
    Tags:
    militaires américains, missiles, essais, militaires, nucléaire, système antimissile THAAD, Han Min-koo, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik