Ecoutez Radio Sputnik
    La caverne d'Ali Baba des hackers découverte sur la Toile

    La caverne d'Ali Baba des hackers découverte sur la Toile

    © Fotolia / Uli-B
    International
    URL courte
    266
    S'abonner

    Plus de 560 millions de mots de passe piratés ont été détectés sur Internet par des spécialistes dans le domaine de la sécurité sur Internet, a communiqué l’entreprise informatique Kromtech. Ils ont également souligné que ces informations étaient accessibles à tous les utilisateurs de la Toile.

    Des spécialistes de la sécurité sur Internet ont découvert sur le réseau plus de 560 millions de mots de passe fuités lors d'attaques de hackers, selon l'entreprise informatique Kromtech via le logiciel pour macOS MacKeeper.

    Les informaticiens sont particulièrement inquiets par le fait que cette base se trouve en accès libre et donc qu'elle soit disponible pour tous.

    Selon les experts de Kromtech, plus de 300 bases similaires ont déjà été détectées sur Internet dont le contenu ne dépassait pas un gigaoctet, tandis qu'elles étaient généralement cachées dans les stocks de données traditionnelles.

    Par ailleurs, l'entreprise a signalé qu'elle n'avait pas réussi à trouver les utilisateurs, responsables de la publication de ces archives. De ce fait, l'administration de Kromtech a averti les hébergeurs qu'ils devraient limiter l'accès aux bases des données.

    La cyberattaque utilisant le virus WannaCry est considérée comme le plus grand piratage à rançon de l'histoire. L'attaque a fait, selon Europol, 300 000 victimes dans au moins 150 pays depuis le 12 mai. Les pirates ont utilisé une faille de sécurité dans le système d'exploitation Windows utilisée par la NSA, « EternalBlue », dont l'existence a été révélée mi-avril 2017 par les groupes de hackers appelés The Shadow Brokers et Equation Group.

    Parmi les organisations touchées par cette attaque, on retrouve notamment l'entreprise Vodafone, le groupe américain FedEx, le constructeur automobile français Renault, le National Health Service britannique, la Deutsche Bahn et des universités en Grèce et en Italie. Le ministère français de la Défense serait aussi concerné.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un logiciel capable de stopper le virus WannaCry créé en Thaïlande
    La Corée du Nord derrière la cyberattaque géante WannaCry?
    WannaCry: le Conseil de sécurité de Russie exclut la piste de services spéciaux
    Pour Moscou, le virus WannaCry est un acte de cyberterrorisme
    Tags:
    sécurité informatique, sécurité, attaque, cyberattaque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik