Ecoutez Radio Sputnik
    Michel Temer

    «Lavage express» au Brésil: feu vert à une enquête sur le Président Tamer pour corruption

    Beto Barata/PR
    International
    URL courte
    4151
    S'abonner

    La Cour suprême ayant donné son feu vert à une enquête sur le Président du pays, Michel Temer, ce dernier est désormais visé par l'opération anti-corruption «Lavage express» (Lava Jato).

    La Cour suprême du Brésil a autorisé une enquête sur le Président du pays, Michel Temer, accusé de corruption, apprend-t-on sur le portail Globo.

    La demande d'enquête a été faite après que Joesley Batista, un des chefs du géant de la viande JBS, eut annoncé au Parquet général du pays avoir enregistré le Président proposant un pot-de-vin pour son silence à l'ancien président de la Chambre des députés Eduardo Cunha, témoin clé dans l'affaire Petrobras. Le montant du pot-de-vin serait de 630 000 dollars. Ces informations, appuyées par des faits, ont été transmises à la Cour suprême.

    On ignore cependant ce que Cunha devait taire.

    Le Président Tamer reconnaît avoir rencontré Joesley Batista en mars dernier, mais plaide non coupable et rejette toutes les accusations faites à son encontre.

    En vertu de la Constitution du Brésil, le Président peut être soumis à une enquête si les faits le compromettant ont eu lieu après son arrivé au pouvoir et à la demande de la Cour suprême. Comme les événements ci-dessus mentionnés ont eu lieu en mars dernier, il fait officiellement l'objet de l'opération anticorruption Lava Jato.

    L'enquête sur l'opération « Lavage express » (Operação Lava Jato), ouverte il y a deux ans, a déjà conduit à l'inculpation de plusieurs dizaines de cadres d'entreprises. Des dizaines de responsables politiques font l'objet d'investigations.

    Plus tôt, il avait été annoncé que le député brésilien Alessandro Molon avait déposé mercredi une demande officielle de destitution du chef de l'État. Si on lui donne une suite, le chef de la chambre des députés du parlement brésilien devra assumer par intérim les fonctions de chef de l'État. Ensuite, un nouveau Président sera élu, mais non pas par le biais d'un vote direct, mais par les parlementaires. Pour l'instant, la présidentielle est prévue en 2018.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le Brésil paralysé par une grève générale
    La destitution de Dilma est dans l’intérêt de l’oligarchie néolibérale brésilienne
    Tags:
    enquête, justice, corruption, Michel Temer, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik