International
URL courte
381
S'abonner

Criblé de critiques pour avoir prétendument divulgué des secrets à la Russie, le Président américain envisagerait d’enquêter sur l’existence de liens semblables entre l’administration Obama et le Kremlin.

Le Président américain Donald Trump envisage d'ouvrir une enquête sur le traitement d'informations secrètes sous l'administration de Barack Obama, relatent des médias.

Le chef de l'État espère retrouver des preuves de remise par l'administration précédente de données secrètes à la Russie et à d'autres pays qui ne font pas partie des alliés des États-Unis.

Il s'agirait notamment du programme du département de la Sécurité intérieure des États-Unis permettant aux sociétés de remettre des informations sur des cybermenaces potentielles, par exemple des adresses IP ou des adresses électroniques, au gouvernement américain et à des partenaires étrangers, selon le Foreign Policy.

Donald Trump projette de publier les informations qui seront obtenues au cours de l'enquête, afin de répondre à la publication du Washington Post qui l'accusait récemment d'avoir divulgué des secrets au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Donald Trump est depuis sous le feu des critiques et est même menacé de destitution. La Russie nie également avoir obtenu des secrets du Président américain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Secrets livrés par Trump: Lavrov répond par une blague soviétique
Les médias préparent le terrain pour la destitution de Trump
Photos de la discorde Trump-Lavrov: hystérie «absurde», selon le photographe de l'entrevue
Une procédure de destitution de Donald Trump préparée au Congrès
Tags:
enquête, Donald Trump, Barack Obama, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook