Ecoutez Radio Sputnik
    Mossoul

    «Daech bluffe à propos de l’arme chimique» à Mossoul

    © AFP 2017 Haidar Mohammed Ali
    International
    URL courte
    9349573

    Contrairement aux informations du renseignement américain sur l’utilisation probable de l’arme chimique par Daech à Mossoul, de nombreux experts indiquent que les spécialistes capables de la fabriquer ont été déjà arrêtés par les forces de sécurité irakienne.

    La ville irakienne de Mossoul est libérée à 90 %. Cependant, le renseignement américain rappelle que les djihadistes représentent un grand danger car ils préparent des bombes chimiques.

    Karim Nuri, un dirigeant de l'organisation Badr faisant partie des Forces de mobilisation populaire (ensemble de milices chiites en Irak), a néanmoins dit à Sputnik que cela était peu probable, bien que les djihadistes n'aient jamais hésité à utiliser des armes interdites.

    « S'ils avaient possédé ces armes, ils les auraient utilisées depuis longtemps pendant leurs défaites et retraites. Mais il faut rester prudent. Les djihadistes vivent leurs dernières journées à Mossoul, la libération totale de la ville est proche », a-t-il confié.

    Et d'ajouter que la lutte contre Daech serait poursuivie même en Syrie, si les djihadistes traversent la frontière syrienne, mais après concertation avec les dirigeants syriens.

    Le spécialiste irakien dans le domaine de la sécurité Fadil Abu Ragif a fait savoir que Daech avait embauché des spécialistes de l'armement en Afrique et en Europe, précisant qu'ils ne représentaient plus de danger.

    « Ces spécialistes ont été arrêtés par les forces de sécurité irakienne. C'est pourquoi Daech ne peut pas fabriquer des armes chimiques. Plus encore, s'ils en avaient disposé, ils n'auraient pas pu les utiliser à Mossoul en raison des particularités géographiques des quartiers occupés. S'ils utilisent les agents toxiques, ils seront les premières victimes », a-t-il expliqué.

    L'offensive de l'armée irakienne visant à repousser les djihadistes de Daech de la région de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a été lancée en octobre 2016.

    Selon porte-parole de la coalition internationale dirigée par Washington cité par l'agence Reuters, tous les djihadistes de Daech qui se trouvent toujours à Mossoul sont encerclés et sont en passe d'essuyer une «défaite totale».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Mossoul libérée après le mois de ramadan
    Daech ne contrôle plus que 10% de Mossoul
    Des centaines de milliers de personnes s'apprêtent à quitter Mossoul
    Tags:
    armes chimiques, Etat islamique, Mossoul, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik