Ecoutez Radio Sputnik
    #Russiansdidit, encore une fois: la Russie indignée par un montage du Times

    #Russiansdidit, encore une fois: la Russie indignée par un montage du Times

    © AFP 2019 Justin TALLIS
    International
    URL courte
    14119
    S'abonner

    «Ce sont les Russes qui l’ont fait», encore une fois: c’est ainsi que l’ambassade de Russie au Royaume-Uni a accueilli la publication du quotidien britannique The Times sur les attaques récentes de hackers dans le monde entier que les Britanniques ont accompagné d’une photo du Président russe.

    L'ambassade de Russie au Royaume-Uni a critiqué le quotidien The Times pour ses « trucs bon marchés avec des images » dans l'article dédié au virus-extorqueur WannaCry.

    L'article intitulé « Les hackers nous ont donné un dernier avertissement », publié récemment par le quotidien britannique The Times, était accompagné d'une image de l'écran qui apparaissait au moment où le virus-extorqueur WannaCry attaquait l'ordinateur. Et c'est le Président russe Vladimir Poutine qui figurait au premier plan.

    L'auteur de l'article nous raconte à quel point il a été facile pour le virus WannaCry d'attaquer les ordinateurs dans 150 pays à travers le monde entier, paralysant ainsi le travail de grandes entreprises.

    L'ambassade de Russie au Royaume-Uni n'a pas laissé sans réponse cette publication du quotidien britannique qui utilise d'une manière inappropriée la photo de Vladimir Poutine. Ayant publié sur Twitter ce collage, la mission russe auprès du Royaume-Uni a utilisé le hashtag populaire #Russiansdidit (« Ce sont les Russes qui l'ont fait », ndlr). En plus de Poutine, sur l'image il y a également Kim Jong-un.

    « Et Vladimir Poutine, et Kim Jong-un impliquent les hackers, mais on ignore qui est derrière l'attaque de WannaCry », indique la légende sous la photo de l'article.

    Ce n'est pas la première fois que l'ambassade de Russie au Royaume-Uni attire l'attention sur les nombreuses accusations de la part des médias occidentaux vis-à-vis de Moscou, qui ne sont étayées par aucune preuve.

    Au début du mois de mai, ses représentants se sont moqués de l'article du Times où Theresa May, Premier ministre britannique, accuse Bruxelles de s'être impliqué dans les élections au Royaume-Uni :

    « Dieu merci, cette fois ce n'est pas la Russie », ont-ils écrit sur Twitter.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un Français a trouvé un moyen pour vaincre le virus mondial WannaCry
    Il simule une attaque de WannaCry pour extorquer de l’argent à son père
    Pour Moscou, le virus WannaCry est un acte de cyberterrorisme
    Tags:
    virus, cyberattaque, hackers, WannaCry, The Times, Russie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik