Ecoutez Radio Sputnik
    Daech aurait testé ses armes chimiques sur les humains

    Daech aurait testé ses armes chimiques sur les humains

    © Sputnik . Mikhail Voskressensky
    International
    URL courte
    5316
    S'abonner

    Des documents trouvés à l'Université de Mossoul, qui a été récemment libérée des djihadistes de Daech, prouvent que ces derniers menaient des expériences cruelles sur les humains pour évaluer l'efficacité des substances chimiques qu'ils voulaient utiliser dans la guerre contre les infidèles, affirment les médias britanniques.

    Afin de créer une arme chimique efficace, les militants de Daech ont testé certaines substances sur les humains, annonce le quotidien britannique The Times, se référant aux documents retrouvés à l'Université de Mossoul libérée de Daech en janvier dernier.

    Les djihadistes ont réalisé ces expériences en utilisant du sulfure de thallium et des composés à base de nicotine. Les deux substances sont faciles à obtenir car elles sont utilisées lors de la production de pesticides.

    Ces produits chimiques peuvent être utilisés pour l'empoisonnement de la nourriture et de l'eau puisqu'il est difficile de les détecter à l'aide d'une analyse et leur action ne se manifeste pas immédiatement après leur application. Dans l'une des expériences documentées, un homme pesant environ 100 kg est mort au bout de dix jours de consommation de nourriture et d'eau empoisonnés.

    Quant à la quantité de ses substances, les documents indiquent que Daech en disposait suffisamment pour répondre aux besoins de ses combattants. Le quotidien souligne également qu'il y a une possibilité pour que ces produits soient utilisés lors d'attentats dans les pays occidentaux.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Tags:
    expérience, tortures, Irak, Mossoul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik