Ecoutez Radio Sputnik
    Les conséquences des frappes aériennes US contre la base militaire Shayrat en Syrie

    Pourquoi les États-Unis bombardent-ils les troupes d’Assad?

    © Sputnik. Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    51103163914

    Jeudi, l'aviation de la coalition menée par les États-Unis a frappé un convoi pro-Assad dans l’est de la Syrie, dans la zone d'At-Tan, affirmant qu’il représentait «un danger pour les forces de la coalition». Fedor Loukianov, expert des affaires étrangères, estime que cela pourrait être lié à la situation politique interne des USA.

    Le président du Présidium du Conseil des affaires étrangères et de la politique de défense, Fedor Loukianov, a commenté l'attaque des Forces aériennes de la coalition dirigée par les États-Unis contre un convoi pro-Assad dans l'est de la Syrie, dans la zone d'At-Tanf, à proximité de la frontière avec la Jordanie et l'Irak.

    Ainsi, d'après l'expert, après l'attaque d'avril contre la base aérienne syrienne de Shayrat, la pression sur Donald Trump concernant ses soi-disant « liens avec la Russie » a diminué immédiatement. L'attaque a été approuvée au sein des deux camps, démocrate et républicain. 

    Cependant, au cours des dix derniers jours, de sombres nuages se sont à nouveau accumulés au-dessus de Trump, après le limogeage du directeur du FBI James Comey puis sa rencontre à la Maison-Blanche avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    US Air Force F-15E
    © REUTERS/ U.S. Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout
    Le limogeage de James Comey le 9 mai a causé un véritable mal de tête pour la Maison-Blanche. Mardi, le New York Times a évoqué une note de l'ancien chef du FBI selon laquelle le Président Trump lui avait demandé de fermer l'enquête fédérale sur l'ancien conseiller à la sécurité nationale, Michael T. Flynn, lors d'une réunion du Bureau ovale en février. 

    En outre, selon d'autres médias, le Président américain aurait transmis à M. Lavrov des informations top secret. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de « honteuses » les allégations publiées par les médias américains.

    Tout ceci n'a fait qu'intensifier les appels à la destitution de Trump. L'observateur de Sputnik, Vladimir Ardaev, évoque les propos de Loukianov, suggérant que si le buzz autour de Donald Trump diminue encore une fois, cela pourrait signaler un lien réel entre les développements politiques nationaux américains et les bombardements syriens.

    « La recette est juste : pour se concilier ses adversaires, Trump devrait seulement donner l'ordre de frapper la Syrie encore une fois », a-t-il déclaré dans son article pour Sputnik.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Limogeage de Comey: Lavrov dément toute discussion avec Trump
    Limogeage du chef du FBI, de nouvelles hypothèses
    Comey dévoile ce qu'il croit être la raison de son limogeage
    Tags:
    Maison blanche, Donald Trump, James Comey, Al-Tanf, Shayrat, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik