Ecoutez Radio Sputnik
    la présidentielle américaine

    À la veille des présidentielles US, Washington a contacté Moscou sur les hackers russes

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    1111

    Washington s’est adressé à Moscou au sujet des éventuelles ingérences de pirates russes dans la présidentielle américaine, a déclaré Oleg Khramov, secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de Russie. Il semble qu’après que Moscou ait fourni les éléments demandés, les États-Unis n’aient pas cherché à en savoir plus.

    L'année dernière, Washington a renvoyé une demande à la Russie liée aux attaques attribuées à des hackers russes et à leur implication présumée dans la présidentielle américaine, a indiqué le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité au quotidien russe Kommersant.

    D'après M. Khramov, ils ont reçu cette demande par le biais de canaux spéciaux, une semaine avant l'élection. La question principale était l'implication des Russes dans les cyberattaques sur les serveurs du Parti démocrate des États-Unis. La réponse a été rendue sans délai.

    « Bien entendu, nos départements compétents ont demandé à leurs partenaires de nous fournir les adresses IP concrètes, les signatures des attaques, etc. », a précisé le fonctionnaire.

    Et d'ajouter que Washington a émis une autre requête en 2017. Moscou a fait parvenir aux États-Unis des informations détaillées, y compris la précision d'un « plan technique ». Après cela, les autorités américaines ne se sont jamais adressées au gouvernement russe pour obtenir plus d'explications.

    Rappelons qu'auparavant des sources de différents médias américains au sein du FBI ont laissé entendre que les serveurs du Parti démocrate auraient été piratés par des hackers « russes ». Les médias en question ont affirmé que la Russie voulait influer sur le résultat de la présidentielle aux États-Unis. Pourtant, les autorités américaines n'ont fourni aucune preuve de l'implication de la Russie dans ces cyberattaques.

    Évoquant les accusations relatives aux cyberattaques « russes », le Président Vladimir Poutine a déclaré que le tapage antirusse visait à détourner l'attention du contenu des documents révélés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'affaire de l'ingérence russe présumée dans l'élection US close, les USA satisfaits
    «Aucune organisation d'information qui se respecte ne fait confiance à la CIA»
    Fuites à WikiLeaks: un Démocrate, tué en 2016, derrière l'une d'elles
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Tags:
    élection présidentielle, hackers, Oleg Khramov, Vladimir Poutine, Washington, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik