Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib

    Daech revendique l’attaque contre Ahrar al-Sham à Idlib

    © AFP 2019 STRINGER
    International
    URL courte
    462

    L’organisation terroriste Daech a revendiqué l’attentat qui avait frappé dimanche 21 mai le siège du groupe islamiste Ahrar al-Cham dans le nord de la Syrie.

    Les deux explosions qui ont retenti dimanche près du siège du groupe islamiste Ahrar al-Sham, dans un village situé à l'est de la ville syrienne de Saraqeb, dans la province d'Idlib, ont été revendiquées par Daech, annonce l'agence Associated Press.

    Dès le début, les membres d'Ahrar al-Cham ont affirmé que l'attaque avait été commise par un commando-suicide de Daech. Selon l'agence, Daech a confirmé que le terroriste avait laissé près du bâtiment une motocyclette piégée avant d'entrer au siège d'Ahrar al-Sham pour faire sauter la bombe qu'il portait sur lui et celle attachée à la moto.

    Alors qu'Associated Press annonce que l'attaque a coûté la vie à 15 personnes, une source locale a déclaré ce dimanche à Sputnik qu'il s'agissait en fait de 45 morts et de plus de 30 blessés.

    Bien que Daech et Ahrar al-Cham s'opposent tous les deux au président syrien de Bachar el-Assad, ces groupes radicaux s'affrontent constamment depuis le début de la guerre civile en Syrie. En avril 2016, les médias ont rapporté qu'Ahrar al-Cham avait rejoint le Front Al-Nosra.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Syrie: les derniers djihadistes s'apprêtent à quitter Homs
    La Turquie se prépare à une nouvelle opération en Syrie et en Irak
    Tags:
    attentat, explosion, Etat islamique, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik