International
URL courte
Situation au Yémen (2017) (67)
5341
S'abonner

Arrivé lundi à Sanaa, le médiateur de l'Onu n'a pas reçu un accueil chaleureux de la foule qui a jeté sur son cortège des pierres, des chaussures et des bouteilles d'eau.

Le cortège d'Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, l'émissaire de l'Onu qui est arrivé lundi 22 mai à Sanaa pour trouver une solution au conflit au Yémen, a été accueilli par des jets de pierres, de chaussures et de bouteilles d'eau à la sortie de l'aéroport, annonce l'agence Associated Press.

Pour disperser les manifestants bloquant le cortège, les gardes du corps ont dû tirer en l'air. Selon l'agence, personne n'a été blessé.

L'incident est survenu sur fond de critiques adressées à l'Onu par les rebelles Houthis qui contrôlent la capitale yéménite.

« L'Onu ne bouge que selon la volonté des agresseurs pour donner l'impression qu'il y a un processus de pourparlers politiques. Les rencontres avec l'Onu ont un côté absurde », a déclaré le porte-parole des rebelles, Mohammed Abdessalam, sur sa page Facebook.

Depuis 2014, le Yémen est le théâtre d'un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien Président Ali Abdallah Saleh aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa, où ils ont créé leurs organes de pouvoir.

Afin de restaurer le pouvoir d'Abd Rabbo Mansour Hadi, la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite intervient régulièrement au Yémen depuis mars 2015. À ce jour, l'Onu évalue les victimes de ce conflit à quelque 10 000 morts, dont 3 800 civils.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation au Yémen (2017) (67)

Lire aussi:

Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
ONU, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, Sanaa, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook