International
URL courte
Attentat de Manchester (mai 2017) (59)
302
S'abonner

Après l’explosion survenue à la Manchester Arena, Twitter, Facebook et d’autres réseaux sociaux sont devenus les principaux outils de recherche des disparus.

Suite à la tragédie à la Manchester Arena, parents et amis des disparus utilisent activement la Toile pour retrouver leurs enfants et leurs proches dont on est sans nouvelles suite à l'attentat.

Très rapidement, Twitter et d'autres réseaux sociaux s'emplissent d'appels à témoins accompagnés par le mot-dièse "#Manchester".

Un garçon cherche des informations sur sa sœur.

« SVP aidez-moi à trouver ma sœur qui était au truc de Manchester ce soir. Elle porte un sweatshirt rose et un jean bleu. Elle s'appelle Whitney », écrit-il.

Toujours sur Twitter, un message est accompagné de la photo d'une adolescente blonde, couronne de fleurs sur la tête.

« À tous, SVP, partagez ce message: ma petite sœur Emma était au concert d'Ariana Grande ce soir à #Manchester et elle ne répond pas au téléphone, SVP aidez-moi! »

Charlotte Campbell, qui faisait partie des parents désespérés, a publié une photo de sa fille Olivia.

« Quelqu'un a-t-il vu ma fille Olivia Campbell », écrit-elle sur Facebook.

Selon les réseaux sociaux, au moins 50 enfants non accompagnés se trouvent dans les hôtels Holiday Inn et Premier Inn situés non loin de la Manchester Arena.

Une explosion s'est produite lundi soir près de la salle omnisports Manchester Arena, dans le nord de la ville britannique de Manchester, où se déroulait un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, faisant au moins 22 morts et 60 blessés, ont annoncé les médias.

Le bruit de l'explosion a provoqué un mouvement de panique parmi les spectateurs. D'après les autorités britanniques, l'incident est traité comme un « possible attentat terroriste ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Dossier:
Attentat de Manchester (mai 2017) (59)

Lire aussi:

Attentat de Manchester: les leaders mondiaux réagissent
Attentat de Manchester: Poutine dénonce un crime «cynique» et «inhumain»
Manchester: l'explosion provoquée par un terroriste kamikaze
Attentat de Manchester: le bilan s’alourdit à 22 morts, dont des enfants
Manchester: premiers instants après l’explosion (vidéo)
Tags:
recherche, disparus, réseaux sociaux, explosion, Manchester, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook