Ecoutez Radio Sputnik
    Serpil Kemalbay

    Parti pro-kurde turc: on va «renforcer notre combat pour une Turquie démocratique»

    © AFP 2019 STR
    International
    URL courte
    4510

    Réuni samedi en congrès, le Parti démocratique des peuples (HDP), principal parti pro-kurde de Turquie, a élu une nouvelle coprésidente Serpil Kemalbay, après que les autorités ont emprisonné et privé de son mandat de députée la dirigeante précédente. Mme Kemalbay a parlé à Sputnik de la stratégie et des projets de sa formation politique.

    La nouvelle coprésidente du HDP, Serpil Kemalbay, a évoqué dans un entretien avec Sputnik les résultats du congrès et la « feuille de route au nom de la paix et de la démocratie des peuples de la Turquie », document élaboré par un autre co-président du parti, Selahattin Demirtas, emprisonné sous l'accusation de liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme terroriste par Ankara.

    « Ce congrès n'a pas été facile pour nous, mais il nous a rendus encore plus forts dans notre lutte. […] Le référendum du 16 avril a montré que le peuple turc aspirait à la démocratie. Il ne croit plus aux élections, vu les écarts flagrants entre les suffrages exprimés et les résultats annoncés à l'issue du scrutin », a déclaré l'interlocutrice de l'agence.

    Et d'ajouter que cela impliquait l'union de l'ensemble de la société, de tous ceux qui rejetaient une telle situation, et que le Parti démocratique des peuples pouvait y jouer un rôle très important.

    « Nous entendons à l'avenir également poursuivre notre lutte pour la démocratie et la paix », a souligné Mme Kemalbay.

    À son poste de coprésidente du HDP, elle succède à Figen Yuksekdag, emprisonnée et privée de son siège au Parlement en février à la suite d'une inculpation pour propagande terroriste et liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan, une accusation remontant à 2013 et validée en appel l'an dernier. Elle risque 83 ans de prison.

    Le co-président du HDP qui a gardé ce poste à l'issue du congrès, Selahattin Demirtas, est emprisonné depuis novembre dernier avec huit autre députés du parti, également sous l'accusation de liens avec le PKK. Il risque jusqu'à 142 ans de prison.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La réconciliation entre Turcs et Kurdes est-elle possible ?
    Les militaires turcs accusés d'utiliser l'arme chimique contre les séparatistes kurdes
    Les Kurdes turcs attaquent un convoi militaire
    Tags:
    combat, congrès, démocratie, vote, suffrages, référendum, Parti démocratique des peuples (HDP) turc, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Sputnik, Figen Yuksekdag, Selahattin Demirtas, Serpil Kemalbay, Ankara, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik