International
URL courte
25214
S'abonner

Accompagnant Donald Trump en Arabie saoudite, le secrétaire américain du Commerce a été frappé par le fait que personne ne protestait contre le Président américain lors de sa visite dans cette monarchie absolue où la dissidence n'est pas tout à fait à la mode.

Donald Trump à Riyad
© AFP 2020 MANDEL NGAN
Racontant à la chaîne de télévision CNBC les détails de la visite de Donald Trump en Arabie saoudite, le secrétaire américain du Commerce Wilbur Ross s'est dit très étonné par le fait que les Saoudiens n'avaient pas manifesté contre Donald Trump, arrivé à Riyad samedi 20 mai.

« Il ne fait aucun doute qu'ils [les Saoudiens, ndlr] libéralisent leur société. Et j'ai été fasciné par le fait qu'il n'y avait pas la moindre protestation pendant tout le temps où nous avons été là. Pas un homme avec une mauvaise pancarte », a-t-il déclaré.

La journaliste Becky Quick s'est dépêchée de rappeler au ministre que les autorités de la monarchie « contrôlent le peuple et ne lui permettent pas d'exprimer ses sentiments ».

Pourtant cette remarque n'a pas embarrassé Wilbur Ross qui a admis qu'« en théorie cela pourrait être vrai » mais qu'en réalité « il n'y avait aucune tentative d'incursion ».

« L'ambiance était vraiment bonne », a ajouté le secrétaire.

Donald Trump a été accueilli très chaleureusement en Arabie saoudite : la capitale de la monarchie Riyad était recouverte de drapeaux saoudiens et américains, les rues, quasi désertes, étaient ornées de photos montrant le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud et Donald Trump avec ce slogan : « Ensemble, nous triomphons ».

Lors de sa visite, Donald Trump a signé des contrats d'armements pour un montant de 110 milliards de dollars avec le roi saoudien. Durant les 10 prochaines années, ces achats pourraient dépasser 350 milliards de dollars.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Magie noire et satanisme: le Net s’en prend à Trump en Arabie saoudite
Arabie saoudite et Emirats versent 100 M USD à la fondation d’Ivanka Trump
110 mds USD pour des armes: le gendre de Trump conclut un accord avec l'Arabie saoudite
Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Tags:
manifestation, CNBC, Wilbur Ross, Donald Trump, Arabie Saoudite, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook