Ecoutez Radio Sputnik
    Man Gyong Bong nord-coréen

    Navire de la discorde: Pyongyang fustige la tentative US de saper ses liens avec la Russie

    © AP Photo / Itsuo Inouye
    International
    URL courte
    6400
    S'abonner

    Après que le bateau touristique international Man Gyong Bong a réalisé son premier transit maritime Rason-Vladivostok, Washington a exprimé de nombreuses critiques à son encontre. En réponse, Pyongyang a fustigé les tentatives américaines de nuire à la coopération économique entre la Corée du Nord et la Russie.

    Face aux critiques des États-Unis à l'endroit du passage du navire touristique Man Gyong Bong reliant les ports nord-coréen Rason et russe Vladivostok, la Corée du Nord a accusé ces premiers de créer des obstacles à la coopération économique russo-nord-coréenne.

    « Les États-Unis critiquent le transit régulier du vaisseau Man Gyong Bong qui s'inscrit dans la collaboration économique entre des États souverains, et cherchent à entraver la coopération entre la Corée du Nord et la Russie, à nous bloquer entièrement et à nous étrangler économiquement », est-il indiqué dans un communiqué du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

    Néanmoins, le partenariat économique entre les deux pays, y compris les déplacements du Man Gyong Bong, se poursuivra et se développera en fonction des intérêts et des aspirations mutuels, selon le ministère. En cela, la route maritime contribue au développement de nombreuses branches économiques, dont le transport de frets entre les deux pays et le tourisme.

    « Les tentatives des États-Unis et de leurs satellites représentent un arbitraire brutal qui viole les intérêts légaux non seulement de notre pays, mais aussi de la Russie, et suscite une contestation et riposte digne de la part de cette dernière », est-il souligné dans le document.

    Le 18 mai, le transit naval de marchandises et de voyageurs a été inauguré entre les ports de Rason (Corée du Nord) et de Vladivostok (Russie). Auparavant, il n'y avait pas de liaison navale entre la Russie et la Corée du Nord.

    Le navire Man Gyong Bong est capable d'accueillir 193 touristes à son bord et jusqu'à 1 000 tonnes de marchandises. Conformément à l'accord russo-nord-coréen, le bateau naviguera régulièrement jusqu'à la fin juin. Chaque mercredi, il va partir de Rason pour ensuite quitter Vladivostok le vendredi.

    Comme a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, l'ouverture de la route maritime entre la Russie et la Corée du Nord ne tombe pas sous le champ d'application des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Corée du Nord modernise son cosmodrome (photo)
    Sénateur russe: Pyongyang et Washington ressemblent à deux cowboys d’un western
    La Corée du Nord tire un «projectile non identifié»
    Le porte-avions US Ronald Reagan se dirige vers la Corée du Nord
    Tags:
    coopération navale, tentative de sabotage, coopération, touristes, tourisme, navires, États-Unis, Russie, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik