Ecoutez Radio Sputnik
    USS Dewey

    Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé

    © REUTERS / HANDOUT
    International
    URL courte
    234612

    La Chine appelle la marine américaine à arrêter les provocations en mer de Chine méridionale et à respecter sa souveraineté et son intégrité territoriale, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang.

    La diplomatie chinoise a réagi à l'apparition du destroyer américain USS Dewey en mer de Chine méridionale à 12 milles nautiques (un peu plus de 22 kilomètres) de l'archipel des Spratleys, revendiqué par la Chine, mais aussi par plusieurs autres pays de la région.

    « De telles actions de la marine des États-Unis sapent la souveraineté nationale et les intérêts de la sécurité, elles peuvent conduire à des incidents imprévus en mer et dans les airs. Nous exprimons notre mécontentement extrême et nous protestons contre de telles actions… Nous appelons les États-Unis à corriger cette erreur et à éviter de nouvelles provocations », a déclaré le diplomate lors d'un point de presse.

    Il a souligné que le bâtiment américain avait effectué des manœuvres à proximité des eaux chinoises sans autorisation de Pékin. La marine chinoise a sommé le navire américain de quitter la région.

    Selon Reuters, c'est la première fois depuis l'investiture de Donald Trump qu'un navire américain s'approche à une si courte distance des îles contestées en mer de Chine méridionale.

    La Chine et plusieurs pays de la région, plus particulièrement le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. La Chine affirme que les Philippines et le Vietnam utilisent délibérément le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

    En juillet 2016, la Cour permanente d'arbitrage de La Haye saisie par les Philippines a reconnu l'illégalité de la majorité des revendications territoriales de Pékin sur certains territoires en mer de Chine méridionale. Pékin a refusé de reconnaître la sentence de la Cour.

    La Chine revendique sa souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, y compris sur les zones limitrophes de ses voisins. Les Philippines, la Chine, Brunei, la Malaisie, Taïwan et le Vietnam contestent cette revendication de Pékin.

    L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Pourquoi Pékin déploie-t-il des lance-roquettes en mer de Chine? Un expert russe explique
    Mer de Chine méridionale: Washington incapable de contrer Pékin
    Mer de Chine méridionale: des chasseurs Su-30 interceptent un avion militaire US
    Tags:
    souveraineté, provocation, protestations, USS Dewey, Lu Kang, îles Spratleys, Mer de Chine méridionale, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik