International
URL courte
Attentat de Manchester (mai 2017) (59)
935
S'abonner

L'attaque terroriste de Manchester impliquait le même type d’explosifs que ceux utilisés lors des attaques de 2015 à Paris et de 2016 à Bruxelles, a déclaré le président de la commission sur la sécurité intérieure de la Chambre des représentants américaine, Michael McCall.

La bombe qui a tué 22 personnes et en a blessé une centaine d'autres à Manchester était « un dispositif explosif classique utilisé par les terroristes », a déclaré à l'agence Associated Press Michael McCaul, président de la commission sur la sécurité intérieure de la Chambre des représentants américaine.

Le législateur américain a noté que des engins explosifs similaires avaient été utilisés lors des attaques de Paris en 2015 et de Bruxelles en 2016.
Faisant écho aux paroles de la police britannique, il a aussi évoqué un réseau terroriste derrière l'attaque de Manchester.

« (Les preuves suggèrent) qu'il ne s'agit pas d'un loup solitaire. Il y a un réseau, une cellule des terroristes inspirés par Daech », a-t-il conclu.

Un attentat-suicide a été perpétré lundi soir à la Manchester Arena pendant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le groupe terroriste Daech a revendiqué l'attaque, qui a fait 22 morts et environ 120 blessés, dont 59 sont toujours hospitalisés. Parmi les morts et les blessés figurent des enfants. Plusieurs adolescents sont toujours portés disparus.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Attentat de Manchester (mai 2017) (59)

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Premier mort lors des manifestations à Minsk
Tags:
bombe, explosifs, Michael McCaul, Manchester, Royaume-Uni, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook