Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    Theresa May veut expliquer à Trump l'essentiel du terme «données secrètes»

    © REUTERS / Neil Hall
    International
    URL courte
    Attentat de Manchester (mai 2017) (59)
    8100
    S'abonner

    Indigné par les fuites de données classifiées sur l'enquête de l'attentat de Manchester dans les médias, le Royaume-Uni a suspendu l'échange d'informations en l'espèce avec les États-Unis, la Première ministre Theresa May souhaitant exhorter Donald Trump à éviter de tels incidents.

    Au cours d'une prochaine rencontre avec le Président américain Donald Trump, la chef du gouvernement britannique Theresa May entend s'exprimer catégoriquement sur la confidentialité des données fournies par les services secrets :

    « Je vais faire comprendre au Président Trump que les informations qu'échangent les services de renseignement de nos pays doivent rester confidentielles », a déclaré la Première ministre à l'issue d'une réunion du comité extraordinaire COBRA, dont font partie des représentants du gouvernement, des services secrets et des forces de police.

    Précédemment, la secrétaire d'État à l'Intérieur britannique Amber Rudd avait affirmé que l'apparition dans les médias de fragments des données de renseignement concernant l'enquête de l'attentat de Manchester, avec des références aux sources américaines, était scandaleuse. Par la suite, la Grande-Bretagne a annoncé la suspension des échanges d'informations avec les États-Unis en la matière.

    Un attentat-suicide a été perpétré lundi soir à la Manchester Arena pendant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le groupe terroriste Daech a revendiqué l'attaque, qui a fait 22 morts et environ 120 blessés, dont 59 sont toujours hospitalisés. Parmi les morts et les blessés figurent des enfants. Plusieurs adolescents sont toujours portés disparus.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Attentat de Manchester (mai 2017) (59)

    Lire aussi:

    Les démineurs et la police britannique interviennent à Manchester
    Le kamikaze de Manchester filmé par des caméras de surveillance
    Trump révèle qui pourrait être derrière les fuites des données secrètes dans les médias
    Fuites à WikiLeaks: un Démocrate, tué en 2016, derrière l'une d'elles
    Tags:
    confidentialité des données, services secrets, attentat, Donald Trump, Theresa May, Manchester, Royaume-Uni, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik