International
URL courte
8319
S'abonner

Des élus américains ont déposé une proposition de loi jeudi pour restreindre les déplacements et interdire le tourisme en Corée du Nord, dans le but d'y limiter les risques d'arrestations par le régime communiste.

Le North Korea Travel Control Act, rédigé par le démocrate Adam Schiff et le républicain Joe Wilson, interdit toute visite touristique d'Américains dans le pays et oblige les autres visiteurs à obtenir une autorisation, par le biais d'une licence émise par le département du Trésor, selon l'AFP.

Cette proposition est formulée à un moment de grande tension entre les deux pays, Washington menaçant de sanctionner davantage Pyongyang pour son programme d'armement nucléaire et de missiles balistiques.

"Les voyages touristiques en Corée du Nord n'apportent rien que de l'argent à un régime tyrannique, qui ensuite sera utilisé pour développer des armes et menacer les Etats-Unis et nos alliés", fait valoir M. Wilson dans un communiqué.

"Pire, le régime met systématiquement en prison des civils étrangers innocents et les utilise comme monnaie d'échange pour gagner en crédibilité en Occident. Nous ne devons plus permettre cela", a-t-il ajouté.

Au moins 17 Américains ont été détenus en Corée du Nord ces dix dernières années, dont quatre se trouvent toujours derrière les barreaux.

Selon des médias américains, plusieurs centaines d'Américains se rendent en Corée du Nord pour du tourisme chaque année, outre du personnel humanitaire ou des représentants d'organisations religieuses.

Il n'existe aucune restriction aux déplacements en Corée du Nord, contrairement à Cuba, où le tourisme est toujours formellement interdit aux Américains en dépit du réchauffement diplomatique entre les deux pays.

 

Lire aussi:

Sous-marins US au large de la Corée du Nord: Trump a informé Duterte
Séoul: l’«ovni» venu de Corée du Nord était une montgolfière
La Corée du Nord tire un «projectile non identifié»
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Tags:
sanctions, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook