International
URL courte
Mondial 2018 (186)
7222
S'abonner

Fustigeant la campagne médiatique visant Moscou à l’approche de la Coupe des Confédérations 2017 et du Mondial 2018, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré qu’il s’agissait d’un «instrument de pression politique» qui avait, d’ailleurs, déjà été utilisé lors des Jeux olympiques de Sotchi.

Pour la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, la campagne médiatique visant à discréditer l'organisation de la Coupe des Confédérations 2017 et du Mondial 2018 ne serait qu'un « instrument de pression politique » pour décourager les supporters de football ayant l'intention de se rendre en Russie pour assister à ces évènements sportifs.

« L'histoire se répète. On assiste au gonflement de la bulle médiatique comme c'était le cas lors des Jeux olympiques de Sotchi. On rejouera donc les coups de l'indisponibilité des infrastructures sportives, de l'hostilité et du manque de professionnalisme des organisateurs. Comme à Sotchi, on mettra sous la loupe la problématique des droits de l'homme… », a-t-elle déclaré lors d'un briefing faisant allusion aux accusations de l'alliance norvégienne de football portant sur une prétendue utilisation du travail de migrants lors de la construction du stade à Saint-Pétersbourg.

« Nous appelons à ne pas réagir aux fausses informations. En Russie, il y a des personnes qui veillent aux droits des salariés », a-t-elle répliqué en ajoutant que « ce n'était pas le premier évènement sportif organisé par la Russie ».

Toutefois, pour rassurer ceux qui pourraient avoir des doutes, Mme Zakharova a proposé d'organiser une séance d'information consacrée aux infrastructures du Mondial 2018.

À l'approche de la Coupe des Confédération et de la Coupe du Monde qui auront lieu en Russie, ce pays se trouve souvent dans le viseur des médias mainstream qui l'accusent d'avoir une forte insécurité ainsi que de ne pas respecter les droits de l'homme. De son côté, Moscou a maintes fois démenti ces accusations.

Les matchs de la Coupe des Confédérations se tiendront à Moscou, à Saint-Pétersbourg, à Sotchi et à Kazan du 17 juin au 2 juillet 2017.

En ce qui concerne les matchs de la Coupe du Mondem ils auront lieu à Moscou, à Saint-Pétersbourg, à Kazan, à Nijni-Novgorod, à Saransk, à Kaliningrad, à Volgograd, à Ekaterinbourg, à Samara, à Sotchi et à Rostov-sur-le-Don du 14 juin à 15 juillet 2018.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Mondial 2018 (186)

Lire aussi:

Fifa: le football ne peut pas résoudre les problèmes politiques
Ministère russe de l’Intérieur: vers un football sans les individus dangereux
«Le football ne doit pas devenir un instrument de la politique», selon les fans iraniens
Les délires de la BBC autour de la Coupe du monde de football
Tags:
accusations, sport, football, Coupe des confédérations 2017 de la FIFA, Mondial 2018, Maria Zakharova, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook