Ecoutez Radio Sputnik
    Arctique

    La Chine et la Russie signent des accords internationaux sur l’Arctique

    © Sputnik . Vera Kostamo
    International
    URL courte
    1250
    S'abonner

    Les ambitions de la Chine, qui s’étendent depuis la mer de Chine jusqu’à l’espace, passent également par l’Arctique. Le Céleste Empire se joint aux recherches scientifiques menées en Arctique, qu’il voudrait voir plus efficaces.

    Le département d'océanologie de la Chine et des organisations scientifiques de six autres pays, incluant la Russie, ont signé jeudi plusieurs mémorandums d'entente visant à étendre la coopération internationale dans le domaine des recherches en Arctique, a annoncé le département ce vendredi.

    La Russie a été représentée à la cérémonie de signature par l'Institut de recherches arctiques et antarctiques spécialisé dans l'étude des régions polaires du globe. Des mémorandums d'entente ont été également signés avec la Norvège, les États-Unis, l'Allemagne, le Chili et l'Argentine.

    La partie chinoise a relevé dans sa déclaration que les mémorandums en question visaient à encourager et à renforcer la coopération internationale dans les études polaires, ainsi qu'à rendre plus efficaces les recherches menées en Arctique et en Antarctique. Les mémorandums prévoient notamment l'organisation d'inspections et de la logistique, de procéder à des échanges techniques et de spécialistes et de résoudre des problèmes écologiques.

    Les mémorandums ont été signés en marge de la 40e rencontre consultative sur le Traité sur l'Antarctique qui a réuni des représentants de 50 pays et organisations internationales.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Arctique serait en danger
    Poutine: la Russie ne compte pas faire cavalier seul dans l’Arctique
    Les glaces de l'Arctique pourraient disparaître à l'horizon 2100
    Tags:
    recherches, mémorandum, Chili, Argentine, Norvège, Chine, Arctique, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik