International
URL courte
51614
S'abonner

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré ce vendredi que la Chine et la Russie s’opposaient fermement au déploiement des systèmes de défense antimissile américains en Corée du Sud.

Pékin s'oppose à l'installation des systèmes de défense antimissile américains THAAD en Corée du Sud, systèmes qui y sont déployés en invoquant comme prétexte le problème nucléaire nord-coréen, a annoncé le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi après des pourparlers avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

« Nous insistons sur le maintien de la paix et de la stabilité sur la péninsule [coréenne, ndlr] et [nous nous élevons, ndlr] contre toutes les actions et déclarations négatives qui provoquent des tensions et contre le déploiement du système THAAD en République de Corée en invoquant comme prétexte le problème nucléaire nord-coréen », a proclamé M. Wang lors d'une conférence de presse à Moscou.

L'implantation du bouclier antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud, destiné à contrecarrer les menaces venues du Nord, suscite l'irritation de Pékin qui le considère comme une menace contre ses propres capacités de dissuasion et pour la sécurité régionale.

Œuvre du géant américain de l'armement Lockheed Martin, le bouclier antimissile THAAD permet d'atteindre des missiles de longue-portée se trouvant dans un rayon de 200 km et à une altitude de 150 km. Cela rend possible la destruction d'engins balistiques dans la phase terminale de vol.

Début mai, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang avait invité les parties américaine et sud-coréenne à arrêter le processus d'implantation du système THAAD.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Séoul veut régler le dossier THAAD en coopération avec les USA et la Chine
THAAD: Trump réussira-t-il à faire payer Séoul?
Pékin exige la «fin immédiate» du déploiement du THAAD en Corée du Sud
Le système US THAAD désormais opérationnel en Corée du Sud
Tags:
tensions, défense antimissile, système antimissile THAAD, Wang Yi, Sergueï Lavrov, Péninsule de Corée, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook