Ecoutez Radio Sputnik
    G7

    Les pays du G7 feront front uni contre le terrorisme et son financement

    © AFP 2017 Miguel MEDINA
    International
    URL courte
    958147

    Lors de la première journée du sommet du G7, les leaders des pays membres ont convenu de lutter ensemble contre le financement du fléau qu'est le terrorisme et ont défini la culture comme un moyen clé dans la prévention de la radicalisation.

    Les leaders des pays membres du Groupe des sept (G7, à savoir l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, l'Italie, le Japon, la France et le Royaume-Uni) ont convenu de mener une lutte conjointe contre le financement du terrorisme et de faire face à la menace de terroristes étrangers, stipule la déclaration adoptée à l'issue de la première journée du sommet qui se déroule les 26 et 27 mai à Taormine, en Sicile.

    « Nous travaillerons sur la mise en place d'une approche commune de gestion des risques que représentent les combattants étrangers de retour des zones de guerre. Nous octroierons des ressources pour mettre à la disposition des pays de transit et de destination des moyens d'éliminer la menace émanant des combattants étrangers », est-il indiqué dans le document consacré à la lutte contre le terrorisme.

    Et d'ajouter que les pays du G7 allaient coopérer davantage en matière de partage de renseignements.

    Les leaders du Groupe des sept ont déclaré leur intention de mettre en place des sanctions pour torpiller les réseaux de financement des terroristes.

    « Nous concentrerons nos efforts et mettrons en place des mesures pour liquider les canaux et les sources de financement des terroristes, ces moyens constituant la force vitale des extrémistes […] qui représentent une menace à nos intérêts nationaux et procèdent à la radicalisation de la jeunesse à travers le monde », ont déclaré les leaders.

    Le rôle de la culture dans la lutte terroriste

    Les pays du G7 reconnaissent en outre un rôle particulier de la culture dans la lutte contre ce fléau mondial et confirment la nécessité de protéger le patrimoine culturel contre les extrémistes.

    « Nous reconnaissons le rôle particulier de la culture en tant qu'instrument contre la lutte contre le terrorisme. La culture contribue à la préservation de l'identité et de la mémoire humaine, stimule le dialogue et l'échange entre les nations et, enfin, peut devenir un instrument unique de prévention de la radicalisation et de la propagation d'un extrémisme violent, notamment parmi la jeunesse », ont souligné les dirigeants dans la déclaration.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Lutte antiterroriste en Russie: 10 fois moins d’attentats en cinq ans
    Un poste de coordinateur de la lutte antiterroriste pourrait voir le jour à l'Otan
    Moscou menace de quitter le partenariat antiterroriste si les sanctions étaient renforcées
    Tags:
    dialogue, culture, lutte antiterroriste, financement, terrorisme, Royaume-Uni, France, Japon, Italie, Canada, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik