International
URL courte
1130
S'abonner

L'aviation égyptienne a repris ses raids sur les camps des extrémistes liés selon Le Caire à l'attentat contre les pèlerins coptes qui avait fait une trentaine de morts vendredi 26 mai.

Les Forces aériennes égyptiennes ont mené de nouveaux raids contre des camps libyens abritant des islamistes soupçonnés d'être liés à l'attaque meurtrière contre des chrétiens coptes perpétrée vendredi dans le sud de l'Égypte.

Selon un communiqué diffusé par l'armée, les raids ont visé les « positions et camps d'entraînement de combattants armés » situés dans l'est de la Libye.

Vendredi 26 mai, les avions égyptiens et libyens avaient effectué six frappes contre les cibles terroristes dans la zone de la ville libyenne de Derna. Selon les médias, un QG de Daech a été détruit dans les raids.

L'attaque contre un bus de pèlerins coptes près de la ville de Minya, qui a fait, selon diverses sources, entre 28 et 35 morts dont de nombreux enfants, a été revendiquée par Daech, tout comme plusieurs attentats perpétrés par le passé contre des églises coptes en Égypte.

Daech a en outre annoncé son intention de multiplier les attaques contre la communauté chrétienne d'Égypte, qui représente environ 10 % des quelque 90 millions d'Égyptiens.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’Égypte effectue des frappes aériennes sur des positions des terroristes
La Tour Eiffel s'éteindra pour rendre hommage aux victimes de l'attaque en Égypte
Poutine sur l'attentat en Égypte: «Les auteurs ne doivent pas échapper au châtiment»
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
lutte antiterroriste, frappe aérienne, attentat, Etat islamique, Libye, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook