International
URL courte
5197
S'abonner

Dans un discours vendredi, le Président philippin Rodrigo Duterte a affirmé qu’il endosserait toutes les conséquences de l’application de la loi martiale dans la lutte contre le terrorisme au pays. Jusqu’aux abus de ses soldats…

Le Président philippin Rodrigo Duterte a fait vendredi un discours devant ses soldats, les appelant à faire tout leur possible afin de battre les terroristes de Daech dans le pays. Pour les rassurer, il a promis à la blague de prendre la responsabilité pour tout viol et tout abus dont les soldats seraient accusés dans le cadre de l'application de la loi martiale…

« Si vous tombez, je tombe. Mais en ce qui concerne la loi martiale et ses conséquences (…) je serai le seul responsable. Faites votre travail et je m'occuperai du reste. Si vous en avez violé trois (femmes), je plaiderai coupable, ça sera pour mon compte », a-t-il indiqué sur le ton de la plaisanterie, selon Reuters.

Il a par la suite présenté ses excuses au peuple philippin, assurant ne pas avoir voulu vexer les femmes ni les victimes de viol.

Suite à des combats acharnés opposant les combattants liés à Daech et les forces de sécurité, le Président philippin Rodrigo Duterte a décrété mardi soir la loi martiale dans la région de Mindanao et interrompu sa visite en Russie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Sous-marins US au large de la Corée du Nord: Trump a informé Duterte
Duterte promet de démissionner s'il ne vainc pas Daech
Lutte antidrogue: Trump estime que Duterte fait «un travail formidable»
Tags:
lutte antiterroriste, terrorisme, Etat islamique, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook