Ecoutez Radio Sputnik
    attentat de Manchester

    Le MI5 a été alerté 3 fois sur les positions extrémistes du kamikaze de Manchester

    © REUTERS / Peter Nicholls
    International
    URL courte
    415

    Malgré la mise en garde répétée de personnes qui connaissaient personnellement Abedi, le service de renseignement britannique n’a pas réagi aux avertissements.

    Le service de renseignement britannique MI5 envisage d'enquêter sur son propre mode de fonctionnement après l'attentat suicide qui a fait 22 morts lundi dernier, à Manchester. Le MI5 a lancé deux enquêtes en urgence sur les raisons pour lesquelles il n'a pas réalisé le danger que représentait Salman Abedi, l'auteur de l'attentat, relate Reuters.

    Selon la BBC, le MI5 été alerté au moins trois fois sur les positions extrémistes du jeune Britannique d'origine libyenne. Deux personnes différentes qui connaissaient Abedi auraient contacté le service de renseignement pour mettre ce dernier en garde.

    Dimanche, Amber Rudd avait indiqué que les services de sécurité s'intéressaient à 500 projets potentiels d'attentats concernant 3 000 personnes en « première liste », avec 20 000 personnes supplémentaires de moindre importance.

    Selon une source interrogée lundi par Reuters, Abedi faisait partie des 20 000 personnes connues du MI5 mais pas des 3 000 qui faisaient l'objet d'une enquête active.

    La police britannique a annoncé lundi l'arrestation d'une seizième personne dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Manchester.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’auteur de l’attentat de Manchester aurait été soumis à un «lavage de cerveau» en GB
    L’attaque de Manchester était planifiée depuis un an
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Tags:
    renseignement, attentat, MI5, Manchester
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik