Ecoutez Radio Sputnik
    Macron

    Le Kremlin en désaccord avec les accusations d'Emmanuel Macron contre Sputnik et RT

    © REUTERS / Yoan Valat/Pool
    International
    URL courte
    34724221

    Les autorités russes ne sont pas d'accord avec les accusations portées par le Président français Emmanuel Macron contre Sputnik et RT.

    Le Kremlin n'est pas d'accord avec les accusations du Président français Emmanuel Macron qui a reproché à l'agence Sputnik et à la chaîne de télévision RT de diffuser des contre-vérités, a déclaré à Versailles le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

    « Nous ne sommes pas d'accord avec cette position », a indiqué M. Peskov.

    Le Président Macron avait antérieurement déclaré que les journalistes de Sputnik et de RT n'avaient pas eu accès à son état-major électoral pendant la récente présidentielle française parce qu'il considérait que ces médias diffusaient des contre-vérités.

    Sputnik et RT ont rejeté de telles accusations à maintes reprises, appelant l'équipe de campagne de M. Macron à présenter des preuves attestant ses accusations. Toutefois, l'équipe d'Emmanuel Macron, qui avait menacé de présenter des preuves au Kremlin, n'a jamais su fournir aucun exemple des « fausses nouvelles » diffusées par les médias russes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Sputnik et RT déposeront plainte suite aux accusations portées contre eux par Macron
    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Tags:
    Château de Versailles, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Emmanuel Macron, Dmitri Peskov, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik