Ecoutez Radio Sputnik
    Monténégro

    Sanctions, accusations… les relations Russie-Monténégro traversent une période difficile

    CC BY 2.0 / Marjan Lazarevski / Perast - St. Nicholas Church (Montenegro)
    International
    URL courte
    91927232

    Ces derniers temps, les relations entre la Russie et le Monténégro se sont dégradées: Podgorica a décidé de se joindre aux sanctions contre Moscou et accuse la Russie de participer à la préparation d’un coup d’État au Monténégro. L’expulsion d’un parlementaire monténégrin de Moscou est le dernier épisode en date de cette affaire.

    La Russie a interdit dimanche à Miodrag Vukovic, député du Parti démocratique des socialistes (DPS), au pouvoir au Monténégro, d'entrer sur son territoire suite à l'alignement du Monténégro sur les sanctions européennes contre Moscou, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

    « Nous avons toujours dit que nous nous réservions le droit de réagir [à la décision de rejoindre les sanctions, ndlr.] comme il est d'usage dans la pratique diplomatique. Nous donnerons des explications appropriées au Monténégro », a indiqué Maria Zakharova, porte-parole du ministère.

    Le ministère monténégrin des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne a remis lundi une note de protestation à l'ambassadeur de Russie à Podgorica Sergueï Gritsaï suite à l'expulsion du parlementaire Miodrag Vukovic de Moscou. Selon M. Vukovic, qui était en route pour la Biélorussie via Moscou pour participer à une réunion de l'assemblée parlementaire de l'Initiative centre-européenne, une organisation subrégionale appuyée par l'UE. Il s'est vu annoncer qu'il était persona non grata en Russie et qu'il devait repartir pour le Monténégro.

    Le chef de la diplomatie monténégrine Srdjan Darmanovic avait antérieurement affirmé que la Russie s'était ingérée dans les affaires intérieures du pays et qu'elle avait essayé d'entraver l'adhésion du Monténégro à l'Otan.

    « Nous avons déclaré à maintes reprises que les autorités russes n'étaient impliquées dans aucun acte illégal au Monténégro. Nous considérons les allégations de Podgorica sur un "coup d'État" et sur l'implication présumée de Moscou comme un exemple de désinformation ayant pour but de dénigrer la Russie, de monter les Monténégrins contre le peuple russe frère et de cacher les méthodes antidémocratiques utilisées par Podgorica pour entraîner le pays vers l'Otan sans tenir compte de l'opinion de ses citoyens », a ajouté Maria Zakharova.

    M. Darmanovic s'est aussi récemment montré sceptique quant à l'évolution des relations économiques avec la Russie. Le ministre monténégrin a considéré les investissements russes dans l'économie de son pays comme inefficaces et a noté que la Russie était loin d'être le partenaire économique principal du Monténégro.

    « Le ministre qualifie les investissements russes d'inefficaces en oubliant que les mesures destructrices unilatérales des autorités monténégrines ont provoqué cette situation défavorable. Les élites du Monténégro ont souvent tendance à enfreindre les lois. Dans ce contexte, les hommes d'affaires russes risquent […] d'être exposés à des menaces et à des provocations », a noté la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Selon Maria Zakharova, les autorités monténégrines continuent d'attiser « l'hystérie antirusse », ce qui contraint le ministère russe des Affaires étrangères à déconseiller aux citoyens russes de se rendre au Monténégro.

    « Il est difficile d'imaginer une pire publicité du Monténégro que les propos du ministre monténégrin des Affaires étrangères Srdjan Darmanovic concernant la Russie, les Russes et les investisseurs russes », a conclu la porte-parole.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Combien coûtera au Monténégro son adhésion à l'Otan?
    «Tentative de coup d'État au Monténégro»: qui est derrière ce «complot russe»?
    Moscou: l'adhésion du Monténégro à l'Otan nuit à la stabilité en Europe
    Tags:
    persona non grata, expulsions, sanctions, Parti démocratique des socialistes (DPS) du Monténégro, OTAN, Srdjan Darmanovic, Sergueï Gritsaï, Miodrag Vukovic, Maria Zakharova, Monténégro, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik