International
URL courte
18726
S'abonner

Le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a signalé que les actions de Donald Trump ont «affaibli l’Occident» et que sa «politique à courte vue» porte attente aux intérêts de l’Union européenne.

Sigmar Gabriel, ministre fédéral des Affaires étrangères, s'est exprimé lors d'une conférence de presse à Berlin sur les relations entre l'UE et les États-Unis.

« Toute personne qui accélère le changement climatique en réduisant la protection de l'environnement, qui vend plus d'armes dans une zone de conflit et qui ne veut pas résoudre politiquement des conflits religieux, eh bien cette personne met en danger la paix en Europe », a indiqué M. Gabriel cité par l'AFP.

« La politique à courte vue du gouvernement américain contredit les intérêts de l'UE », a-t-il souligné, en ajoutant que « l'Occident est (…) devenu plus faible ».

La chancelière allemande Angela Merkel a auparavant déclaré que l'Europe ne pouvait plus compter sur les autres et devrait prendre son propre destin en main.

Cette déclaration a été provoquée semble-t-il par les derniers changements politiques dans le monde, notamment l'arrivée au pouvoir de Donald Trump et la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Précisant que les États-Unis et la Grande-Bretagne devaient garder des relations amicales, Angela Merkel a de son côté accordé une importance particulière au fait d'entretenir de bonnes relations avec le nouveau Président de la France, Emmanuel Macron.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L'Allemagne dans le viseur de la Main du Kremlin, selon le directeur du renseignement US
Saint-Prot: «il n’y a pas de couple franco-allemand, il y a une Allemagne toute puissante»
Élections en Allemagne: aucune trace d'ingérence de Moscou, selon Sigmar Gabriel
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Tags:
politique internationale, Union européenne (UE), Sigmar Gabriel, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook