Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine: «il ne faut pas inventer des menaces imaginaires provenant de Russie»

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    501062
    S'abonner

    La Russie ne présente pas de menace pour l’Europe, au contraire, elle invite les Européens à lutter ensemble contre les vraies menaces qui pèsent sur le monde, selon le Président russe Vladimir Poutine qui a accordé une interview au Figaro.

    L'Europe doit oublier le mythe de la menace russe pour renouer ses liens avec la Russie, notamment dans la lutte contre le terrorisme, a déclaré le Président russe Vladimir Poutine dans une interview accordée au Figaro après sa rencontre à Versailles avec Emmanuel Macron.

    Il « ne faut pas inventer des menaces imaginaires provenant de Russie […]. Vous vous effrayez vous-même. Vous vous basez sur des données imaginaires […]. La seule perspective, c'est la coopération dans tous les domaines. Y compris pour la sécurité », a indiqué M. Poutine cité par le journal.

    Il a noté que la menace terroriste, qui pèse sur les pays tant en Europe qu'en Russie, ainsi que la guerre au Proche-Orient étaient des problèmes trop importants pour perdre du temps en discutant de menaces imaginaires.

    Le Président russe Vladimir Poutine est arrivé lundi en France pour rencontrer son homologue français Emmanuel Macron et inaugurer une exposition consacrée au 300e anniversaire d'une visite de l'empereur Pierre le Grand en France.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    «Ils sont si nerveux»: Poutine rappelle que l’armée russe ne menace personne
    Poutine: la Russie ne menace personne
    Tags:
    menace russe, lutte antiterroriste, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik