International
URL courte
4229
S'abonner

Fin décembre 2016, l'administration Obama a bloqué l'accès des diplomates russes à deux complexes résidentiels appartenant à l’ambassade de Russie. Toutefois, il s’est avéré que les personnes non identifiées sont entrées dans ces bâtiments après la décision des autorités américaines, a révélé à Sputnik la porte-parole de la diplomatie russe.

Depuis six mois, les techniciens, ingénieurs et responsables de la sécurité russes n'ont pas accès aux complexes diplomatiques russes saisis en décembre dernier par l'administration Obama sous prétexte d'«ingérence dans l'élection présidentielle», a déclaré à Sputnik la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Cependant, la Russie a des preuves que des personnes inconnues ont infiltré ces deux bâtiments, aucune information n'étant disponible sur les activités qu'elles y ont menées, a-t-elle indiqué.

« Cela signifie qu'il est impossible non seulement d'utiliser ces sites, nous ne pouvons même pas les regarder car la zone est fermée. Toutefois dans le même temps, nous avons constaté, nous avons des preuves que des gens ont pénétré dans ces objets », a déclaré Mme Zakharova soulignant que l'identité ou la motivation de ces gens restent inconnus.

La porte-parole a déclaré que les deux sites jouissent de l'immunité diplomatique. « À New York depuis les années 50, à Washington depuis les années 70, aucune administration jusqu'au "révolutionnaire" Obama n'a posé de questions à la partie d'abord soviétique, puis russe en ce qui concerne le statut de ces objets », a-t-elle remarqué.

Selon elle, c'est une situation sans précédent car il s'agit non seulement d'un État grand et puissant, mais aussi d'un État démocratique, d'un État de droit, à la base duquel figure l'inviolabilité de la propriété privée.

Fin décembre 2016, l'administration Obama a imposé des sanctions contre neuf institutions, entreprises et personnes physiques russes en alléguant l'« ingérence russe dans les élections » et la « pression exercée sur les diplomates américains » travaillant en Russie. Les États-Unis ont également bloqué l'accès à deux complexes résidentiels appartenant aux ambassades russes à New York et à Washington. En outre, 35 diplomates russes ont été déclarés personae non grata aux États-Unis.

Selon les informations du Washington Post, les autorités américaines envisagent actuellement de rendre à la mission diplomatique russe ses complexes, n'excluant toutefois pas la possibilité d'imposer des restrictions contre les complexes diplomatiques après leur restitution. En particulier, les complexes pourraient être privés de leur immunité diplomatique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Russie expulse deux diplomates estoniens en réponse aux actions de Tallinn
Expulsés, deux diplomates russes doivent quitter l’Estonie avant le 31 mai
Moscou réagira à l'expulsion de deux diplomates russes d'Estonie
Tallinn expulse deux diplomates russes: une réponse symétrique s'impose
Tags:
bâtiment (travaux de construction), diplomates, Maria Zakharova, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook