International
URL courte
10218
S'abonner

Les États-Unis ont l'intention de trouver des moyens de pression plus «efficaces» pour la Corée du Nord afin d’éviter les provocations, a déclaré aux journalistes le sous-secrétaire d'État américain pour l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les îles du Pacifique, Matt Matthews.

Cette semaine, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson se rend en Australie. Selon le sous-secrétaire d'État américain pour l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les îles du Pacifique, Matt Matthews, lors de cette visite, M. Tillerson cherchera à trouver des moyens que les deux pays pourront utiliser pour riposter plus efficacement aux provocations de Pyongyang.

« En Australie, avec la ministre des Affaires étrangères [Julie, ndlr] Bishop et la ministre de la Défense [Marise, ndlr] Payne, nous examinerons les façons de contrer plus efficacement les provocations des Nord-Coréens, nous trouverons des moyens plus efficaces de faire pression sur eux pour les remettre sur le chemin constructif de la dénucléarisation », a déclaré le diplomate américain.

Il a également noté que les États-Unis continueraient de remplir leurs obligations envers leurs alliés pour les « protéger contre les menaces provenant de la Corée du Nord ».

Jeudi 1er juin, le gouvernement américain a imposé des sanctions contre l'Armée populaire de Corée et le ministère nord-coréen de la Défense nationale.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La réponse balistique de la Corée du Nord au sommet du G7
La Corée du Nord achève son bouclier balistique nucléaire
Pour le chef du Pentagone, une guerre avec la Corée du Nord serait le pire des scénarios
Un 3e porte-avions US dans le Pacifique pour dissuader la Corée du Nord
Tags:
nucléaire coréen, menace nord-coréenne, dénucléarisation, Matt Matthews, Rex Tillerson, Corée du Nord, Australie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook