Ecoutez Radio Sputnik
    Igor Chouvalov

    Aux yeux de la Russie, les sanctions sont un élément concurrentiel pour les USA

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    4291

    La compréhension de l'objectif des sanctions occidentales a évolué depuis leur introduction en 2014, a déclaré le premier vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov. Selon lui, la Russie y voit aujourd'hui un instrument de lutte concurrentielle menée par les États-Unis.

    La vision qu'a la Russie sur les sanctions occidentales introduites à son encontre a évolué au cours de ces dernières années : si en 2014 elles étaient perçues comme un instrument politique, aujourd'hui elle les considère comme une lutte concurrentielle menée par les États-Unis, a déclaré jeudi le premier vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov.

    « Au sujet des sanctions. Si en Russie, principalement en 2014, on les percevait comme un instrument politique, aujourd'hui nous comprenons qu'il s'agit d'une lutte concurrentielle pure et dure. Sous prétexte d'introduire des sanctions pour réagir contre tel ou tel évènement politique, les États-Unis se forgent en effet des opportunités pour une lutte concurrentielle », a-t-il indiqué intervenant lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

    « Je crois qu'il y a un sens profond », a souligné M. Chouvalov.

    Institué en 1997, le Forum économique international de Saint-Pétersbourg se déroule depuis 2006 sous le patronage et avec la participation du Président de la Fédération de Russie.

    En 2016, le Forum a rassemblé plus de 12 000 participants venus de 133 pays parmi lesquels des chefs d'État et de gouvernement, des dirigeants de grandes entreprises ainsi que des experts et des représentants de la société civile.

    L'édition 2017 du SPIEF se déroule du 1er au 3 juin.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Faut-il lever les sanctions antirusses? Des membres de l'UE proposent un référendum
    La Russie affinera ses mécanismes de riposte aux sanctions
    Poutine dévoile ce qu’il pense vraiment de Trump
    Tags:
    économie, sanctions, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2017, Igor Chouvalov, Occident, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik