International
URL courte
Forum économique de Saint-Pétersbourg 2017 (SPIEF) (30)
4203
S'abonner

Les relations entre Moscou et Washington sont au plus bas depuis l’époque de la guerre froide, a affirmé le Président russe Vladimir Poutine dans un discours tenu ce vendredi lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), soulignant toutefois l’importance d’un dialogue constructif entre les deux pays.

Se prononçant au sujet des relations russo-américaines lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), le chef d'État russe Vladimir Poutine a fustigé le niveau très bas de confiance mutuelle entre Moscou et Washington.

« Les relations entre Moscou et Washington sont au plus bas depuis l'époque de la guerre froide », a déclaré M. Poutine dans le cadre de la séance plénière « Dialogue d'affaires entre la Russie et les États-Unis ».

Par ailleurs, le Président russe a souligné que « les deux puissances mondiales maintiennent un dialogue dans le cadre de différents formats comme, par exemple, l'Onu ou le G20 ».

« On coopère au sujet des problèmes-clés, globaux et régionaux. On ne peut pas faire autrement et, heureusement, on le fait et ce processus continue toujours », a affirmé M. Poutine.

Toutefois, selon lui, « le socle de la coopération, formé depuis des décennies, a été détruit » mais cette situation de suppression des contacts ne convient ni aux hommes d'affaires russes, ni à leurs confrères américains.

Ainsi, M. Poutine a souligné que les liens commerciaux solides pourraient « servir de filet de sécurité » contre les fluctuations de la conjoncture politique.

« Notre coopération économique avec les États-Unis est équilibrée, diversifiée et technologiquement riche. Tout ce qu'on a actuellement est bon », a-t-il relaté soulignant que les autorités russes avaient l'intention de contribuer au développement des projets communs.

« On part de l'idée que ces initiatives réciproquement bénéfiques vont contribuer au travail que nous faisons en Russie pour accélérer le développement économique et social », a ajouté le Président russe avant de s'adresser aux hommes d'affaires américains les appelant à aider Moscou à « instaurer un dialogue constructif » entre Moscou et Washington.

Dans le même temps, le dirigeant russe a assuré que de son côté Moscou continuerait de dialoguer avec le chef d'État américain Donald Trump pour normaliser les relations bilatérales.

« Pour réussir, il faut des efforts sérieux des deux côtés. Nous aurons également besoin de volonté politique, de disposition pour résoudre les questions, représentant un intérêt pratique réciproque », a conclu M. Poutine.

Institué en 1997, le Forum économique international de Saint-Pétersbourg se déroule depuis 2006 sous le patronage et avec la participation du Président de la Fédération de Russie.

En 2016, le Forum a rassemblé plus de 12 000 participants venus de 133 pays parmi lesquels des chefs d'État et de gouvernement, des dirigeants de grandes entreprises ainsi que des experts et des représentants de la société civile. L'édition 2017 du SPIEF se déroule du 1er au 3 juin.

Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF)
© Sputnik .
Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF)

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Forum économique de Saint-Pétersbourg 2017 (SPIEF) (30)

Lire aussi:

Le SPIEF, «le principal événement des affaires», selon un associé gérant de Deloitte CEI
Poutine à l’ouverture du SPIEF: «La russophobie de certains pays déborde»
SPIEF 2017: le programme de Poutine sera «vaste et intéressant»
Un homme politique autrichien demandera à Poutine de créer un forum annuel à Sotchi
Tags:
affaires, coopération, problèmes, économie, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2017, Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook