Ecoutez Radio Sputnik
    Otan

    Les brouilles de l’Otan aident la Russie? Oui, si elle s’effondre, plaisante Poutine

    © REUTERS / Ints Kalnins
    International
    URL courte
    Forum économique de Saint-Pétersbourg 2017 (SPIEF) (30)
    5583
    S'abonner

    Lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), le Président Vladimir Poutine a évoqué la question de l'Otan et a répondu avec son humour habituel à la question d'un journaliste.

    À une question de journalistes visant à savoir si les brouilles autour de l'Alliance atlantique servaient les intérêts de la Russie, le Président Vladimir Poutine a répondu non sans humour que oui, si l'Otan finit par s'effondrer, ce qui n'est pas le cas.

    Revenant au sérieux, le Président a souligné que la Russie ne pouvait pas ne pas s'inquiéter face à l'approche des éléments militaires de l'Otan de ses frontières.

    « Tant que nous constatons le développement de l'infrastructure militaire et son approche de nos frontières, nous ne pouvons pas ne pas nous inquiéter. Nous l'avons dit à maintes reprises en public », a expliqué le dirigeant russe.

    Le Président a en outre remis en question la nécessité de l’existence de l’Alliance.

    « Je me suis posé à plusieurs reprises la question et l’avait posée en public: l’Otan a été créée comme instrument de la guerre froide dans la lutte contre l’URSS et le pacte de Varsovie. Aujourd’hui, ni l’Union soviétique ni le pacte de Varsovie n’existent. La question qui se pose: pourquoi? », a indiqué Vladimir Poutine.

    Selon lui, la seule réponse qui l’explique est la suivante: « l’Otan est un instrument de la politique étrangère des États-Unis, quoi qu’on dise ».

    Lutte contre le terrorisme

    Il a en outre soutenu la volonté de l'Otan de se joindre à la lutte contre le terrorisme.

    « On dit que l'Otan doit travailler plus intensivement, lutter contre le terrorisme. C'est correct. Ça, nous le soutenons », a-t-il affirmé.

    Le Président a en outre regretté l'absence d'instruments de coopération entre la Russie et l'Otan.

    « L'absence de tels instruments de coopération est négative, car ceci nous empêche de mener un travail constructif sur les questions à l'ordre du jour », a souligné le Président.

    Il a rappelé que la Russie tentait de mettre en place un dialogue avec l'Alliance notamment avec la création du Conseil Russie-Otan.

    « Mais tout ceci a arrêté d'exister et non par notre initiative », a constaté le Président.

    « Mais tout ceci a arrêté d'exister et non par notre initiative », a constaté le Président.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Forum économique de Saint-Pétersbourg 2017 (SPIEF) (30)
    Tags:
    OTAN, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik