International
URL courte
17292
S'abonner

Bien que Vladimir Poutine ait parfois eu l’impression que Donald Trump « exagérait » lors de sa campagne électorale, il a finalement reconnu que l’Américain avait raison.

L'équipe du président Trump a été plus efficace que les autres lors de la campagne électorale américaine, même si on avait parfois l'impression qu'il exagérait, a indiqué le président russe Vladimir Poutine lors de la séance plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

« Le problème ne réside pas en nous, le problème réside dans la politique américaine. L'équipe de Trump s'est avérée plus efficace que les autres lors de la campagne électorale. Je pensais parfois moi-même, honnêtement, qu'il exagérait. Mais finalement, on a compris qu'il avait raison, il a trouvé l'approche pour les groupes de population et d'électeurs sur lesquels il avait misé. Ils sont venus aux urnes et ont voté pour lui », a indiqué le président.

Les rivaux de Trump ne veulent pas reconnaître leur erreur, a-t-il ajouté.

« Il est plus facile de dire que ce sont les Russes qui sont coupables, qu'ils se sont ingérés dans nos affaires », a souligné M. Poutine faisant un parallèle avec l'antisémitisme, quand « celui qui n'arrive pas à faire quelque chose accuse les Juifs ». Mais ce n'est pas une bonne approche, selon lui.  « Il faut travailler et réfléchir à la façon de corriger ses fautes », a-t-il souligné.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Poutine dévoile ce qu’il pense vraiment de Trump
Poutine propose «un comprimé contre l’hystérie» dans l’affaire Kisliak
Le Kremlin explique la dégradation des relations entre la Russie et les USA
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Tags:
élections, Donald Trump, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook