Ecoutez Radio Sputnik
    18 morts et 18 blessés dans une série d'explosions dans un cimetière en Afghanistan

    20 morts et 87 blessés dans une série d'explosions dans un cimetière en Afghanistan

    © AFP 2018 SHAH MARAI
    International
    URL courte
    315

    Trois explosions ont retenti ce samedi au cimetière de Kaboul, capitale de l'Afghanistan, faisant au moins 20 morts et 87 blessés selon le bilan provisoire présenté par le ministère afghan de la Santé.

    Une série d'explosions s'est produite ce samedi au cimetière de Kaboul en Afghanistan pendant une cérémonie funéraire faisant, d'après le bilan précisé du ministère de la Santé, au moins 20 morts et 87 blessés, alourdissant ainsi le premier bilan qui faisait état de 18 morts et 18 blessés.

    ​Comme l'indique la chaîne de télévision Tolo News, les déflagrations ont retenti lors de l'enterrement du fils du speaker adjoint du Sénat afghan, succombé la veille lors de protestations. Pour l'instant, les autorités n'ont pas encore commenté ce drame.

    ​Les Talibans ont nié toute implication dans ce drame.

    Selon les médias locaux, des kamikazes pourraient être à l'origine de cette attaque meurtrière. D'après le service de presse du ministère afghan de la Santé, deux corps de kamikazes ont été retrouvés sur les lieux du drame.

    De leur côté, les témoins oculaires affirment que trois kamikazes ont activé leurs explosifs au milieu de la foule.

    « Au moment où les participants de la cérémonie funéraire s'apprêtaient à prier, une explosion a retenti au premier rang. Puis, à quelques secondes d'intervalle, deux autres explosions ont éclaté », ont confié des témoins aux journalistes de Tolo News.

    Par ailleurs, les journaux locaux ont relaté que les protestations avaient été organisées suite à l'attentat ayant eu lieu à Kaboul ce mercredi et qui a emporté la vie d'une centaine de personnes, faisant également plus de 500 blessés.

    Les manifestants réclamaient la démission du Président du pays,chef du pouvoir exécutif, ainsi que des dirigeants des forces de l'ordre considérés par les participants comme « incapables de mettre fin à ce genre de violences ».

    Les protestations ont dégénéré en heurts entre les manifestants et la police, faisant, selon les organisateurs, sept morts parmi les manifestants, tandis que les médecins arrivés sur les lieux ont fait état de cinq morts et de 11 blessés, dont un enfant de huit ans.

    Une bombe de forte puissance a explosé le 31 mai à Kaboul en pleine heure de pointe matinale près du quartier diplomatique de la capitale afghane, enveloppant le palais présidentiel et les ambassades étrangères dans un nuage de fumée noire. Le bilan est lourd: au moins 90 morts et plus de 500 blessés. L'attaque a été revendiquée par Daech.

    Cette période marque la plus forte exacerbation des confrontations dans la région depuis le début du conflit civil. En avril, les Talibans avaient revendiqué l'attaque contre la base militaire située près de Mazâr-e Charîf, qui avait tué 140 militaires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Attaque de Kaboul: Berlin suspend l’expulsion de réfugiés vers l'Afghanistan
    Attaque de Kaboul: l’ambassadeur iranien, des Allemands, et des journalistes blessés
    L'attentat de Kaboul pousse la coalition occidentale dans une impasse
    Attentat de Kaboul: le kamikaze a utilisé 1,5 tonne d’explosifs
    La tour Eiffel s'éteindra mercredi soir en hommage aux victimes de Kaboul
    Moscou appelle à renoncer aux doubles standards suite à l’attentat de Kaboul
    Tags:
    morts, blessés, attentat, explosion, police, Kaboul, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik