International
URL courte
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)
728
S'abonner

Le niveau de menace terroriste demeure élevé à Londres au lendemain d’une série d’attentats terroristes de samedi soir, selon le maire de Londres Sadiq Khan.

M. Khan a annoncé que la police patrouillera dimanche dans les rues de la capitale britannique pour faire face à la menace de nouveaux attentats terroristes

« Cela veut dire que la probabilité d'attaques est très élevée dans le pays. Nous tous devons faire montre de vigilance », a-t-il déclaré sur la BBC.

Précédemment la police avait confirmé que les attaques sur le London Bridge et au Borough Market étaient des attentats terroristes. Sur le pont de London Bridge, une camionnette a foncé dans la foule. Dans le quartier voisin de Borough Market, des passants ont été blessés au couteau. Il s'agit de la troisième attaque terroriste en deux mois et demi au Royaume-Uni.

Suite à celle de Manchester le 22 mai, le Premier ministre Theresa May a élevé pour quelques jours le niveau d'alerte terroriste jusqu'à « critique » pour que l'armée puisse venir en appui de la police. Cependant celui-ci a été rabaissé au niveau « grave » il y a une semaine, à la suite de progrès dans l'enquête sur Manchester.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)

Lire aussi:

Londres: un homme lançait des objets contre les attaquants pour sauver les passants
7 morts, 48 blessés: ce que l’on sait au lendemain des attaques de Londres
4 Français blessés dans des attaques à Londres
Londres: contrôles policiers renforcés après l’attentat de Manchester
Tags:
blessés, attentat, Sadiq Khan, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook