International
URL courte
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)
17381
S'abonner

Le président russe Vladimir Poutine partage la douleur des Britanniques et condamne l’attentat terroriste, choquant par sa violence et son cynisme, rapporte le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Vladimir Poutine a adressé un télégramme de condoléances au Premier ministre britannique Theresa May, déplorant les morts dans les attaques terroristes. 

« Ce crime choque par sa violence et son cynisme », a-t-il écrit dans le télégramme.

Le président russe a exprimé la conviction que « l'accroissement des efforts conjoints dans la lutte contre le terrorisme de par le monde doit servir de réponse commune (aux attaques de Londres) ».

Le porte-parole du président russe a ajouté que ce dernier a transmis sa compassion et son soutien aux parents et aux proches des victimes, ainsi que ses vœux de guérison aux blessés.

Deux attaques terroristes ont été menées à Londres dans la nuit de samedi à dimanche, faisant six morts et 48 blessés. Une camionnette a fauché des piétons sur le London Bridge. Ses trois occupants en sont descendus pour perpétrer des attaques au couteau dans le quartier voisin de Borough Market. Les trois assaillants ont été abattus par la police.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)

Lire aussi:

7 morts, 48 blessés: ce que l’on sait au lendemain des attaques de Londres
4 Français blessés dans des attaques à Londres
GB: suspension de la campagne électorale suite aux attentats à Londres
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
condoléances, attentat, Theresa May, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook