International
URL courte
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)
222
S'abonner

Après les attentats à Londres, les habitants ont montré un bel et bon exemple d’unité et de solidarité face à la tragédie. Certains ont utilisé les réseaux sociaux pour venir en aide et abriter ceux qui en avaient besoin.

Les Londoniens ne sont pas restés indifférents au malheur des autres après les attaques qui ont secoué la capitale britannique. Plusieurs personnes ont proposé de loger les habitants des bâtiments proches des lieux des incidents qui avaient été évacués par la police.

Voici quelques appels à la solidarité et propositions d'aide qu'on trouve sur Twitter.

« De pauvres enfants et leurs familles ont été évacués d'un hôtel. S'il te plaît, Londres, offre un abri! »

« Si quelqu'un a besoin d'un endroit sûr ce soir, je suis à Clapham. Prenez soin de vous, s'il vous plaît! »

« J'habite à cinq minutes du London Bridge. Si quelqu'un a besoin des fourniture d'urgence, du thé ou d'un endroit calme pour attendre que ça s'arrange, envoyez-moi un message ».

Deux attaques terroristes ont été menées à Londres dans la nuit de samedi à dimanche, faisant sept morts et 48 blessés, dont 4 Français.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Dossier:
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)

Lire aussi:

Trump surfe sur l’attentat de Londres pour défendre son décret migratoire
Opération policière dans le quartier Barking dans l'est de Londres: 2 policiers blessés
Indignation et solidarité: la lâcheté des attaques de Londres dénoncée
Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Tags:
hébergement, solidarité, attentat, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook