Ecoutez Radio Sputnik
    Des chasseurs nord-coréens

    L'aviation nord-coréenne s'entraîne à frapper les porte-avions US

    © Sputnik. Ilia Pitalev
    International
    URL courte
    1174206714424

    Les avions de combat nord-coréens ont simulé des frappes contre les porte-avions américains lors de récentes manœuvres menées en présence de Kim Jong-un, le dirigeant du pays.

    L'armée de l'air nord-coréenne a organisé des manœuvres aériennes visant à frapper les porte-avions américains, annonce l'agence KCNA.

    Selon le commandant en chef de l'armée de l'air nord-coréenne, ces exercices ont montré que les avions, après en avoir reçu l'ordre, étaient capables de détruire, d'une seule frappe, toute cible, dont les porte-avions ennemis. Il a ajouté que les exercices étaient également appelés à « motiver davantage l'armée à terminer la lutte pour la réunification de la patrie ».

    Selon l'agence, Kim Jong-un, qui assistait à cette démonstration de force, s'est déclaré satisfait et a appelé à renforcer l'armée de l'air nord-coréenne.

    Les États-Unis ont déployé un groupe naval de guerre, y compris trois porte-avions, dans la région de la péninsule de Corée, en réponse à un possible sixième test nord-coréen d'armes nucléaires, ce que le Président Donald Trump a promis d'empêcher.
    La Corée du Nord affirme qu'elle ne développe la technologie nucléaire qu'à des fins dissuasives. Le pays posséderait environ 20 ogives nucléaires ainsi qu'un vaste arsenal de missiles balistiques. Des analystes estiment que la Corée du Nord ne sera pas en mesure de produire un missile nucléaire intercontinental avant 2020.

    Toutefois, le pays communiste est capable de lancer des attaques nucléaires contre des pays voisins, y compris la Corée du Sud et le Japon, dont les deux abritent des installations et du personnel militaire américains.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Pyongyang refuse de se plier aux nouvelles sanctions de l'Onu
    Interception d’un missile «nord-coréen»: un bluff des USA selon Pyongyang
    Le Conseil de sécurité de l'Onu élargit les sanctions contre Pyongyang
    Tags:
    exercices militaires, Armée de l'air nord-coréenne, Kim Jong-un, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik