Ecoutez Radio Sputnik
    Qatar

    Qatar: pas de sortie de crise sans l’aide de Washington ou de Moscou

    © AFP 2019 STRINGER
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    10122

    Afin de négocier une sortie de crise, Doha doit s’adresser à l’une des deux puissances mondiales, à savoir la Russie ou les États-Unis, qui sont les seuls à pouvoir servir d’intermédiaire, a déclaré l’expert saoudien Anwar Ashki à Sputnik.

    Pour mettre un terme au scandale diplomatique qui a éclaté entre le Qatar et sept autres pays, à savoir l'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte, les Émirats arabes unis, la Libye, le Yémen et les Maldives, qui ont tous accusé Doha de soutenir le « terrorisme », l'expert en stratégie saoudien Anwar Ashki a conseillé au Qatar de demander aux chefs d'États russe ou américain de servir d'intermédiaire.

    « Le gouvernement du Qatar a deux solutions — soit se tourner vers les États-Unis, soit vers la Russie, afin qu'ils jouent un rôle d'intermédiaire. Ils garantiront aux pays arabes et aux pays du Golfe que le Qatar abandonnera la politique visant à soutenir le terrorisme », a indiqué M. Ashki.

    Et d'ajouter que, selon lui, le monde arabe ne refuserait pas l'intervention de l'une de ces puissances.

    En outre, l'expert saoudien a souligné que le Qatar soutenait « les tentatives de déstabilisation dans les pays arabes et islamiques en épaulant les groupes inscrits sur les listes de terroristes ».

    « Non pas directement, mais via les associations et les organisations, comme cela se passe au Yémen avec le soutien des groupes houthis », a-t-il précisé.

    Sept pays, à savoir l'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte, les Émirats arabes unis, la Libye, le Yémen et les Maldives ont annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le « terrorisme ».

    De son côté, Doha a accusé ses voisins du Golfe de chercher à placer le Qatar sous tutelle et dénoncé comme « injustifiée » leur décision.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Rupture avec le Qatar: la «version du soutien au terrorisme n’a pas l’air convaincante»
    Ankara propose ses bons offices pour régler la crise autour du Qatar
    7 compagnies du Golfe suspendent leurs vols vers le Qatar, Oman air maintient les siens
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    relations diplomatiques, terrorisme, Maldives, Doha, Qatar, Arabie Saoudite, Egypte, Yémen, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik