Ecoutez Radio Sputnik
    Turquie

    Crise dans le Golfe: la Turquie dans une situation difficile

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    36577

    La Turquie entretient d’étroits rapports énergétiques, commerciaux et militaires avec le Qatar, tout en coopérant avec l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe, et la rupture des relations diplomatiques par ces derniers avec Doha est un facteur négatif pour Ankara, a indiqué à Sputnik le journaliste turc Bora Bayraktar.

    Préoccupés par l'attitude du Qatar à l'égard de l'Iran, sept pays et notamment l'Arabie saoudite ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, ce qui complique la situation de la Turquie qui tient tant à sa coopération avec Doha qu'à celle avec les monarchies du Golfe, a déclaré à Sputnik Bora Bayraktar, spécialiste du Proche-Orient.

    « Doha a déclaré que Téhéran était une sérieuse force régionale. Cette rhétorique a poussé l'Arabie saoudite et d'autres pays de la région à se mettre sur leurs gardes. Par ailleurs, les liens du Qatar avec les Frères musulmans inquiètent Riyad et d'autres capitales du Golfe qui qualifient de terroriste cette structure », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que cette crise diplomatique dans le Golfe compliquait la situation déjà difficile de la Turquie, qui est confrontée à plusieurs menaces à la fois.

    « La crise qui a éclaté dans les relations entre les pays arabes et le Qatar est incontestablement un facteur négatif pour la Turquie, et il est difficile de prévoir quelle position sera adoptée par Ankara sur cette question », a résumé M. Bayraktar.

    Arabie saoudite, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Libye, Yémen et Maldives: sept pays ont annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le « terrorisme ». Cette crise diplomatique est la plus grave depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui regroupe l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Crise arabe: les pays du Golfe remontés contre le Qatar
    Des forces étrangères à l'œuvre dans la crise du Qatar?
    Qatar: pas de sortie de crise sans l’aide de Washington ou de Moscou
    Tags:
    Conseil de coopération du Golfe (CCG), situation, menaces, coopération, relations diplomatiques, Sputnik, Bora Bayraktar, Doha, Golfe persique, Qatar, Proche-Orient, Ankara, Arabie Saoudite, Turquie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik