Ecoutez Radio Sputnik
    le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi

    Rupture avec le Qatar: «Une victoire diplomatique de l’Égypte»

    © AFP 2017 Khaled Desouki
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (95)
    29326

    Sept pays, dont l’Arabie saoudite, le Bahreïn, l’Égypte, les Émirats arabes unis et le Yémen, ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, ce qui constitue un des plus grands succès du Caire, qui a pu s’unir avec ces États pour mettre fin aux atteintes à leurs droits, a déclaré à Sputnik le parlementaire égyptien Ahmed Ismail.

    L'Égypte ne possède pas d'instruments d'information aussi puissants que ceux du Qatar pour faire connaître sa position à l'international, mais le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a toutefois réussi à montrer au monde ce qu'il en était vraiment, a indiqué dans un entretien avec Sputnik Ahmed Ismail, membre du conseil de sécurité et de défense nationale au parlement égyptien.

    « Les médias qataris se sont appliqués à faire croire au monde que la révolution du 30 juin 2013 était un coup d'État, affirmant que la loi martiale était toujours en vigueur en Égypte. Ils donnaient au monde un tableau dénaturé de la situation dans le pays, alors qu'en réalité, le peuple égyptien a choisi lui-même son Président en la personne d'Abdel Fattah al-Sissi », a rappelé l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que l'essentiel de l'argent des Frères musulmans se trouvait au Qatar qui gérait les foyers de tension près des frontières égyptiennes en Libye et au Soudan.

    « Il est peu probable que les dirigeants des Frères musulmans, réfugiés au Qatar, soient remis aux autorités égyptiennes. Néanmoins, cette question sera soulevée et exploitée lors de négociations sur la normalisation des relations », a estimé M. Ismail.

    Arabie saoudite, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Libye, Yémen et Maldives: sept pays ont annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le « terrorisme ». Cette crise diplomatique est la plus grave depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui regroupe l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (95)

    Lire aussi:

    Crise arabe: le Qatar contraint de normaliser au plus vite ses relations avec ses voisins
    Crise arabe: les pays du Golfe remontés contre le Qatar
    Des forces étrangères à l'œuvre dans la crise du Qatar?
    Tags:
    victoire, président, relations diplomatiques, frontière, médias, Frères musulmans, Conseil de coopération du golfe Persique (CCGP), Sputnik, Ahmed Ismail, Abdel Fattah al-Sissi, Doha, Qatar, Le Caire, Libye, Soudan, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik