Ecoutez Radio Sputnik
    WikiLeaks

    Wikileaks: Les USA savaient que le Qatar et l’Arabie saoudite finançaient Daech

    © REUTERS/ Toby Melville
    International
    URL courte
    Les révélations de WikiLeaks (109)
    214760570

    D’après une révélation de Wikileaks, le Qatar et l’Arabie saoudite auraient financé le groupe djihadiste Daech, responsable d’attentats meurtriers partout dans le monde.

    Les gouvernements de l'Arabie saoudite et du Qatar auraient financé le groupe terroriste Daech et lui auraient fourni un soutien logistique, estime Wikileaks, se référant à plusieurs courriels de l'ancienne secrétaire d'État des États-Unis, Hillary Clinton.

    « À mesure que cette opération militaire/semi-militaire avance, nous devons utiliser nos ressources diplomatiques et des méthodes de renseignement plus traditionnelles pour exercer une pression sur les gouvernements de l'Arabie saoudite et du Qatar, qui fournissent un appui financier et logistique à Daech, ainsi qu'à d'autres groupements sunnites radicaux dans la région », lit-on dans les extraits des courriels de Clinton, rendus publics par Wikileaks.

    Pour rappel, Hillary Clinton a accusé le gouvernement russe d'être responsable de ces fuites, un point de vue partagé par l'administration américaine. Elle a aussi reproché à WikiLeaks d'aider son adversaire républicain, Donald Trump, qui a remporté l'élection présidentielle. Toutefois, le directeur du FBI, James Comey, ne partageait pas cet avis, et aucune preuve n'a été présentée pour étayer ces accusations.

    L'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte, les Émirats arabes unis, la Libye, le Yémen, Maurice et les Maldives, ces huit pays ont annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le terrorisme.
    Cette crise diplomatique est la plus grave depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui regroupe l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar.

    La Russie déplore de son côté la rupture des relations entre huit pays du Proche-Orient et le Qatar, puisque la lutte contre la menace terroriste est plus importante que l'existence des divergences entre les pays de la région.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Les révélations de WikiLeaks (109)

    Lire aussi:

    WikiLeaks: Theresa May a dérobé 22 M EUR à la police pour surveiller Assange
    Foi d’Assange, l’Équateur n’est pas à l’abri des révélations de WikiLeaks
    Le fondateur de WikiLeaks prêt au dialogue avec les autorités US et britanniques

    Lire aussi:

    Général syrien: la crise autour du Qatar nuit à l’opposition syrienne
    La Jordanie abaisse le niveau de sa représentation diplomatique avec le Qatar
    L’isolement du Qatar pourrait remettre en cause le Mondial 2022
    Tags:
    terrorisme, Etat islamique, WikiLeaks, Hillary Clinton, Arabie Saoudite, Qatar, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik