Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    Lavrov: certains pays d’Europe et les USA «obsédés à l’idée» de dominer les Balkans

    © Sputnik. Vladimir Pesnya
    International
    URL courte
    91574519

    Moscou n’a rien contre l’intégration économique des États balkaniques à l’Europe, mais déplore l’obstination des pays européens et de Washington à étendre leur influence politique et militaire sur les Balkans, d’après le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    Les États-Unis et certains pays européens œuvrent toujours afin de placer les pays balkaniques dans leur giron, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue d'entretiens avec son homologue slovaque Miroslav Lajcak.

    « Nous nous sommes déjà exprimés au sujet des tentatives d'entraîner le Monténégro vers l'Otan. Nos collègues occidentaux, avant tout les États-Unis et les grandes puissances de l'UE, sont obsédés par l'idée d'une nouvelle "domination" des Balkans », a indiqué le ministre.

    Le 5 juin, le Monténégro est devenu le 29e membre de l'Otan lors d'une cérémonie à Bruxelles. Selon Moscou, l'intégration du Monténégro dans l'Alliance sera nuisible à la stabilité européenne et porte attente à la stabilité dans les Balkans.

    Le ministre a rappelé que l'UE avait des projets à ce sujet.

    « Il y a des négociations impliquant la Serbie, le Kosovo, la Macédoine et le Monténégro », a noté M. Lavrov.

    La Russie « n'a rien à redire » à l'intégration économique de ces pays à l'Europe, d'après le ministre. Cela s'explique par le facteur géographique qui implique l'existence d'un espace économique uni en Europe.

    Dans le même temps, le chef de la diplomatie russe a espéré que cet espace économique commun s'étendrait à l'autre partie du continent eurasiatique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le facteur albanais en Macédoine et dans les Balkans utilisé contre la Russie
    Adhésion à l’UE: «les peuples des Balkans fatigués d’attendre»
    Une menace de nouveaux partages plane sur les Balkans
    Theresa May appellera l’UE à lutter contre la «désinformation» russe dans les Balkans
    Tags:
    OTAN, Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, pays balkaniques, Balkans, Monténégro, Kosovo, Macédoine, Serbie, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik