Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    Député: les frappes de la coalition US contre les forces pro-Assad, «une rude provocation»

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    7361

    Les frappes portées contre les troupes progouvernementales en Syrie sont encore une rude provocation de la coalition dirigée par les États-Unis, affirme le député Sergueï Jelezniak, membre du comité des Affaires étrangères de la Douma d'État russe.

    Mercredi, le député Sergueï Jelezniak, membre du comité des Affaires étrangères de la Douma d'État russe, a qualifié les frappes effectuées le 6 juin par la coalition dirigée par les États-Unis, contre les troupes pro-gouvernementales syriennes, de « rude provocation ».

    « Cette frappe avait pour but de faire dérailler le processus de négociations, entamé avec grande difficulté, portant sur le règlement du conflit syrien », a déclaré M. Jelezniak.

    D'après lui, les militaires américains et leurs alliés de la coalition démontrent ainsi les objectifs réels de leur présence en Syrie : faire tomber le chef de l'État et détruire le pays.

    « Apparemment, la coalition fait le jeu des groupes terroristes qui, sans aucun doute, profiteront de cette provocation. De plus, on a l'impression que cette stratégie est convenue avec les groupes terroristes actifs en Syrie », a fait remarquer le parlementaire.

    Il a également souligné qu'un tel comportement criminel dans la zone du conflit empêchait d'éteindre le feu de la guerre qui dévaste la Syrie et déchaîne le terrorisme à travers le monde entier : « Les hommes politiques, dont les forces armées participent à de pareilles provocations, doivent le comprendre », a fait remarquer le député.

    « Cependant, cette fois, il faut s'attendre à que les médias occidentaux, les autorités militaires et financières américaines et leurs partenaires de l'Union européenne tentent d'inventer des justifications à ces bombardements contre les troupes gouvernementales », a-t-il conclu.

    Les forces progouvernementales syriennes ont été la cible d'une frappe de la coalition dirigée par Washington. Il s'agit de la deuxième frappe effectuée dans les environs d'Al-Tanf depuis le 18 mai. La frappe a visé plus de 60 soldats, un char, deux pièces d'artillerie, une arme antiaérienne et des véhicules de soutien. Le bombardement aurait fait deux morts et 15 blessés parmi les militaires syriens.

    Les militaires de la coalition se trouvent à Al-Tanf depuis plusieurs mois. Selon les autorités américaines, ils forment les Syriens à la lutte contre le groupe terroriste Daech.

    Avions de la coalition internationale en Syrie
    © REUTERS / U.S. Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout
    La coalition affirme qu'elle n'a pas l'intention de proclamer la guerre à Damas, mais se dit prête à se défendre contre les forces progouvernementales et l'armée du pays.

    Les pays-garants du cessez-le-feu en Syrie, à savoir l'Iran, la Russie et la Turquie, ont convenu de créer des zones de sécurité situées sur l'ensemble du territoire de la province d'Idlib, dans certaines parties des provinces de Lattaquié, de Hama, d'Alep, dans plusieurs régions au nord de Homs, dans la Ghouta-orientale ainsi que dans le sud de la Syrie (provinces de Deraa et de Quneitra).

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    Castaner n'exclut pas que la police soit à l'origine de la disparition d'un fêtard à Nantes
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une forte explosion secoue Vienne
    Tags:
    coalition, frappe aérienne, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik