Ecoutez Radio Sputnik
    stop

    Ex-responsable de la CIA: «les USA doivent se tenir le plus loin possible des Balkans»

    CC0 / pixabay
    International
    URL courte
    3401
    S'abonner

    Le mieux que les dirigeants des pays balkaniques ont à faire est de tenir les États-Unis le plus loin possible des Balkans, Washington ne devant pas faire partie des processus de règlement dans la région, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Steven Meyer, ancien chef du département Balkans de la CIA.

    Les politiciens américains ne comprennent pas les Balkans, et cette région doit résoudre elle-même ses problèmes, a déclaré Steven Meyer à Sputnik.

    « À mon avis, les États-Unis doivent se tenir le plus loin possible des Balkans. […] Notre erreur de toujours a été de penser que nous avions des réponses à tous les défis auxquels cette région est confrontée. Mais en réalité, il n'en est rien », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les Américains qui connaissaient bien les Balkans étaient très déçus de voir que les dirigeants locaux étaient prêts à fait tout ce que Washington et Bruxelles voulaient.

    « Je pense qu'il est bon que la Russie ait rejoint elle aussi les processus en cours dans les Balkans. […] Les dirigeants balkaniques manquent toutefois de courage pour cesser d'écouter Washington, Bruxelles et Berlin. Les Balkans doivent enfin commencer à ne compter que sur eux-mêmes », a poursuivi l'interlocuteur de Sputnik.

    Selon ce dernier, dans les têtes de bon nombre de politiciens américains, la guerre froide se poursuit toujours.

    « Toutes les allégations selon lesquelles les Russes et les Américains doivent être ennemis sont parfaitement absurdes. Dans la plupart de l'histoire, nous n'avons pas été ennemis », a rappelé l'ancien responsable de la CIA.

    Il a relevé par ailleurs qu'à présent les Balkans intéressaient peu Washington qui se préoccupait beaucoup plus des problèmes liés à la Russie, à la Chine, au Proche-Orient et au terrorisme.

    Estimant que les frontières dans les Balkans sont instables, Steven Meyer se prononce pour leur révision, constatant qu'après la fin de la guerre froide, bien des frontières, dont celles de l'URSS et de la Tchécoslovaquie, avaient changé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Expert autrichien: les USA purgent les forces pro-russes dans les Balkans
    Les USA intéressés à soutenir le séparatisme dans les Balkans
    Merkel rappelle aux Balkans leur choix européen
    Tags:
    politiciens, défis, ennemis, frontière, histoire, guerre froide, CIA, Sputnik, Steven Meyer, Balkans, Washington, Bruxelles, Berlin, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik