Ecoutez Radio Sputnik
    COP 21

    Les Français corrigent la vidéo de Trump sur l’Accord de Paris sur le climat

    © AFP 2019 ALAIN JOCARD
    International
    URL courte
    677
    S'abonner

    La vidéo publiée par la Maison-Blanche et reprenant des points du discours de Donald Trump, où il explique pourquoi les États-Unis ont quitté l’Accord de Paris sur le climat, a suscité l’envie du ministère français des Affaires étrangères d’y répondre. Ce dernier a ainsi décidé d’y apporter ses propres corrections et voici le résultat.

    Après de nombreuses réactions suite à la sortie des États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, c'est maintenant au tour du ministère français des Affaires étrangères de mettre en relief la décision du Président américain. L'occasion est là : la Maison-Blanche a publié une vidéo reprenant quelques points du discours de Donald Trump expliquant les inconvénients de l'Accord de Paris sur le climat et les raisons pour lesquelles les États-Unis l'ont quitté. Pour riposter, la diplomatie française a publié sa propre version de cette vidéo, y ayant ajouté un nombre important de corrections.

    La version originale de la vidéo a été publiée avec le texte suivant :

    « L'Accord de Paris est une mauvaise chose pour les Américains, et le geste de @POTUS [le Président des États-Unis d'Amérique, ndlr] confirme son intention de faire passer les salariés américains en premier ».

    En ce qui concerne la version française, elle a été accompagnée du texte :

    « Nous avons vu la vidéo de @WhiteHouse sur le #ParisAccord. Nous ne sommes pas d'accord, donc nous l'avons changée. #MakeThePlanetGreatAgain ».

    Le hashtag #MakeThePlanetGreatAgain avait été récemment utilisé par le Président français Emmanuel Macron sur Twitter. Il parodie ainsi le slogan de campagne de Donald Trump « Make America Great Again » :

    En outre, si l'on compare les textes de la vidéo initiale et de la vidéo « corrigée » par la France, on notera quelques changements, les Français s'étant diamétralement opposés à la version américaine. Ces derniers ont tenté de prouver que les Américains avaient pris une mauvaise décision en quittant l'Accord sur le climat.

    Par exemple, selon la vidéo de la Maison-Blanche, l'Accord de Paris compromettait la compétitivité des États-Unis et menaçait 6,5 millions d'emplois. Les Français ont opposé à ces allégations que la plupart des entreprises, telles qu'Exxon Mobil, Microsoft et Schneider Electric, n'étaient pas d'accord avec cette sortie de l'accord.

    À la déclaration de la Maison-Blanche selon laquelle le Président Obama avait investi trois milliards de dollars dans le Fonds vert pour le climat de l'Onu sans avoir obtenu l'approbation du Congrès, les Français ont souligné que cela était beaucoup moins par habitant qu'avaient investi d'autres pays, comme l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et la Suède.

    Ensuite, la Maison-Blanche a déclaré que l'Accord de Paris « imposait des objectifs irréalistes aux États-Unis pour réduire les émissions de carbone tout en donnant à la Chine un passe-droit ». D'après les Français, l'accord a été « négocié d'une manière exhaustive » et il s'agit d'un « accord équilibré et flexible » conçu pour que tous les pays puissent y contribuer équitablement.

    Jeudi 1er juin, Donald Trump a annoncé que son pays se retirait de l'Accord de Paris sur le climat qui, d'après lui, est économiquement désavantageux pour les États-Unis. Il a ajouté que les États-Unis entameraient des négociations sur la conclusion d'un nouvel accord en la matière.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un média révèle pourquoi Trump a quitté l’Accord de Paris sur le climat
    WWF: la sortie des USA de l'Accord de Paris sur le climat nuira à leur leadership
    Tags:
    Accord de Paris sur le climat, ministère français des Affaires étrangères, présidence américaine, Donald Trump, Washington, Paris, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik