Ecoutez Radio Sputnik
    Un militaire américain dans la province de Raqqa

    Soutenant les Kurdes, les USA espèrent remporter une victoire facile à Raqqa

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    221313
    S'abonner

    Les Forces démocratiques syriennes (FDS) poursuivent leur opération de libération de Raqqa avec le soutien de la coalition internationale conduite par les États-Unis, mais après sa libération, la ville pourrait passer sous contrôle des milices kurdes YPG, a indiqué à Sputnik le politologue turc Celalettin Yavuz.

    Il est déjà difficile de dire ce que veut justement obtenir en Syrie la coalition internationale conduite par les Américains qui soutiennent directement les Forces démocratiques syriennes (FDS) qui s'entendent à leur tour avec les djihadistes de Daech qui quittent Raqqa par un corridor, a déclaré Celalettin Yavuz à Sputnik.

    « On a bien l'impression que tout est fait pour une victoire rapide et spectaculaire à Raqqa, […] ce qui rendrait légitimes les milices kurdes YPG [Unités de protection du peuple, ndlr] », a relevé l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les forces de la coalition internationale ne combattaient pas tellement Daech, mais plutôt les troupes gouvernementales syriennes.

    « Auparavant, les Américains ont agi de la même manière comme si ce n'était pas les terroristes qui étaient leur principale cible, mais le gouvernement d'Assad. Il est évident qu'après la victoire à Raqqa, la ville sera contrôlée par les FDS, dont les YPG constituent le noyau », a rappelé l'interlocuteur de Sputnik.

    Selon ce dernier, la lutte pour Raqqa se poursuivra même après l'élimination de tous les terroristes de Daech dans cette province qui regorge de pétrole.

    « Assad n'y renoncera pas alors que la Turquie soutient elle aussi, bien qu'indirectement, la Syrie, Ankara intervenant en faveur de l'intégrité territoriale de ce pays », a expliqué M. Yavuz.

    Et de souligner qu'un éclatement de la Syrie ne répondait aux intérêts ni de la Turquie, ni de l'Irak, ni de l'Iran et d'autant moins de la Syrie.

    « Aussi, doit-on conjuguer les efforts avec la Russie et faire pression sur les Américains afin de sauvegarder l'intégrité territoriale de la Syrie. Je ne vois tout simplement pas d'autre issue », a résumé le politologue et spécialiste des questions militaires.

    Lire aussi:

    Les Forces démocratiques syriennes comptent entrer à Raqqa dans une semaine
    Le Pentagone et les forces kurdes se préparent à l'assaut de Raqqa
    Général syrien: à Raqqa, les USA soutiennent des sympathisants de Daech
    Tags:
    contrôle, opération, libération, djihadisme, Forces démocratiques syriennes (FDS), Unités de protection populaire kurdes (YPG), Sputnik, Etat islamique, Celalettin Yavuz, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik